Martin Castrogiovanni - Toulon - 8 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, RCT - Martin Castrogiovanni: "J'ai payé de ma poche pour venir jouer à Toulon"

Castrogiovanni: "J'ai payé de ma poche pour venir jouer à Toulon"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/10/2013 à 09:27 -
Par Rugbyrama - Le 04/10/2013 à 09:27
Parti de Leicester durant l'intersaison, le pilier italien, Martin Castrogiovanni a fait des sacrifices pour rejoindre Toulon. Un choix qu'il ne regrette pas.

Connu autant pour ses cheveux longs et sa barbe épaisse que pour ses performances en mêlée, le pilier italien Martin Castrogiovanni a trouvé son bonheur à Toulon où il retrouve du temps de jeu après avoir rongé son frein à Leicester. "J'ai payé de ma poche pour me libérer de Leicester et venir jouer à Toulon", confie le joueur, souriant et détendu. L'homme aux 98 sélections, réputé comme un des meilleurs piliers droit au monde, était "un peu fatigué de ne pas jouer en Angleterre" où l'Anglais Dan Cole lui était régulièrement préféré. La saison dernière, il a débuté 7 matches de Championnat d'Angleterre et un en Coupe d'Europe.

L'an passé, il avait découvert Mayol avec les "Tigers" de Leicester, battus en quart de finale de Coupe d'Europe (21-15) par ses futurs partenaires. "Je suis venu ici sans avoir l'assurance d'être aligné à chaque fois", souligne-t-il en reconnaissant "le talent" du Néo-Zélandais Carl Hayman, l'habituel titulaire du poste, au grand gabarit comme lui (1,88 m, 119 kg). Mais l'ancien capitaine de la sélection italienne, né en Argentine il y a bientôt 32 ans (le 21 octobre), sait que dans une équipe aussi ambitieuse que le RCT, qui jouera "à fond" sur tous les tableaux, la rotation des joueurs lui donnera du temps de jeu. Il a pour l'instant cumulé deux titularisations et quatre entrées en jeu. Son envie de jouer lui a déjà coûté cher. Lors de son deuxième match face au Racing-Métro, le joueur, surmotivé, est entré en jeu à la 55e minute... avant d'être exclu définitivement à une minute du terme pour une rixe avec Karim Ghezal !

"Fier", "heureux" et "impatient"

Entré en début de seconde période lors de la victoire à Biarritz (24-13, 5e journée), "Castro" a connu sa première titularisation lors de la défaite à Castres (22-15). Bis repetita face à Bayonne (victoire 18-12) avant d'être remplaçant lors de la défaite à Oyonnax (25-22), où Hayman avait débuté. Après cette contre-performance, le manager toulonnais Bernard Laporte a recadré ses joueurs estimant que "certains n'ont pas fait ce qu'ils avaient à faire". "Sur cette défaite, on est tous un peu responsables, concède Castrogiovanni. Bernard Laporte nous a parlé, il faudra faire samedi contre Clermont ce que l'on sait faire". Une équipe de Clermont qu'il connaît bien pour l'avoir rencontrée avec Leicester en Coupe d'Europe en phase de poule lors de la saison 2011-2012.

Face à des Auvergnats deuxièmes avec un point d'avance sur le RCT, "c'est un choc": "Je suis impatient d'y être. Il faudra être à la hauteur contre cette très belle équipe. Mais j'ai confiance, on a quand même ici les meilleurs joueurs du monde". Le pilier, qui se dit "fier d'avoir été choisi par ce club, l'un des meilleurs d'Europe", est venu avant tout "pour gagner". "Et Clermont représente l'un de nos principaux rivaux". En attendant le rendez-vous samedi (14h55) dans la nouvelle enceinte niçoise de l'Allianz Riviera, Martin Castrogiovanni continue d'apprendre le français et de découvrir Toulon où son amie l'a suivi. En attendant, il affirme être "loin de se prendre la tête et surtout heureux d'être là". "Car il suffit de lever la tête, ici le ciel est toujours bleu, la vie est belle et cette culture est vraiment proche de la mienne".

 
 

commentaires


  • arno83as05/10/2013 17:15

    là j'approuve et je retire mon post ;)

  • wilko18205/10/2013 14:13

    "Martin Castrogiovanni continue d'apprendre le français ". Tout comme Wilko et bien d'autres !! Voit-on cela au foot ? Pas souvent selon moi....

  • ST7deniers05/10/2013 13:51

    Chabal l'a déjà calmé il y a quelques années...lol