Stade Jean-Bouin - Stade français Paris - Other Agency
 
Article
commentaires
Top 14 > - Stade français

Top 14, Pierre Rabadan - Stade français: "Le départ d’une nouvelle histoire pour le club"

Nouveau stade, nouvelle histoire pour le Stade français

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/08/2013 à 14:59 -
Par Midi Olympique - Le 29/08/2013 à 14:59
Forts de leur victoire lors de la deuxième journée du championnat, les joueurs du Stade français s’apprêtent à inaugurer leur nouveau stade ce week-end. Un événement qui marque "le départ d’une nouvelle histoire" d’après le troisième ligne, Pierre Rabadan.

Après un déplacement victorieux à Perpignan, le Stade français a pu préparer sereinement la réception de Biarritz le 30 août prochain. Une rencontre qui se déroulera dans un contexte particulier puisqu’il s’agit du premier match véritablement à domicile pour les parisiens depuis la délocalisation à Charléty. Le Stade français semble définitivement lancé dans sa saison: un élan porté, bien sûr, par l’inauguration du stade Jean-Bouin à l’occasion de la réception du BOPB ce vendredi, mais également par une nouvelle dynamique apportée par le staff et le recrutement effectué.

La livraison de Jean-Bouin a permis au Stade français de pouvoir enfin se projeter sur l’avenir et de laisser derrière lui les saisons gâchées, entre déroutes financières et revers sportifs. "J’ai hâte de découvrir ce nouveau stade", déclarait Jules Plisson en marge de la première journée du championnat. Le jeune demi d’ouverture, qui a inscrit le drop de la victoire pour son équipe le week-end dernier face à l’Usap (27-28), va sûrement avoir à cœur de reproduire une telle performance à domicile. D’autant plus que le public semble répondre présent à l’appel du club. Ce dernier annonçait à quelques jours seulement de l’événement qu’il restait déjà moins de 1.000 billets à la vente. Après la présentation des joueurs aux abonnés du club ce mercredi en son enceinte, le "chaudron" Jean-Bouin semble prêt à résonner vendredi soir.

Plisson: " Une grosse envie "

Le nouveau staff en place et en particulier le recrutement pèsent aussi dans la balance. "Les joueurs arrivés se sentent plutôt bien. Le cadre d’entraînement est optimal pour leur intégration. Il manque encore des joueurs, mais ça se passe du mieux possible avec toutes les forces en présence", affirmait Pierre Rabadan au retour de Perpignan. Mais c’était sans compter sur le fait que la troisième journée de championnat serait l’occasion pour le Stade français de faire jouer de nouvelles recrues, comme l’ouvreur, Morné Steyn.

Le Sud-africain, engagé dans le Four-Nations, est rentré à Paris afin de s’entraîner avec le club de la capitale et s’afficher sous ses nouvelles couleurs. En tout cas, tous suivent la ligne directrice imposée par les entraîneurs: ne rien lâcher. Un credo qui semble être renforcé par les ressources dont dispose le staff : "Il y a beaucoup de concurrence au sein de l’équipe. Cela est un avantage et crée une grosse envie", assure Jules Plisson. Le Stade français peut donc compter sur sa nouvelle génération pour enfin retrouver la régularité dont l’équipe a manqué ces dernières années pour s’imposer dans le haut du tableau.

 
 

commentaires


  • SFalex30/08/2013 13:31

    Tu ne connais rien au stade francais et a ses supporter vieux, mais bon tu decouvriras ca par toi meme dans le nouveau stade.

  • SFalex30/08/2013 13:28

    Complet ! j'en peux plus d'attendre !

  • Babakoul30/08/2013 04:51

    Un club sans couleurs, c'est pas si grave.