Mamuka Gorgodze - Montpellier-Castres - 17 mai 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, MHR - Montpellier: un échec mais beaucoup de promesses

Montpellier: un échec mais beaucoup de promesses

Par Thomas Perotto
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/05/2014 à 13:57 -
Par Thomas Perotto - Le 21/05/2014 à 13:57
Comme souvent ces dernières années, le MHR a une nouvelle fois buté sur l'os castrais en phase finale. Le staff est revenu en début de semaine sur les choix faits en demi-finales et a tiré son bilan de la saison.

"Il n'y a qu'un chemin heureux, celui qui se termine par une victoire en finale". C'est avec ces mots que Fabien Galthié avait décrit à ses hommes ce qui les attendait à l'aube de leur demi-finale. Malheureusement pour eux, se dressait au milieu du sentier le Castres olympique, briseur de rêves officiel des Héraultais. D'aucuns argueront pourtant que dans cette demie, les Cistes auraient pu l'emporter sans qu'il n'y ait débat. "C'est difficile à digérer, on ne s'y habitue jamais. On a manqué de lucidité. Ils ont eu des occasions, on aurait pu perdre comme gagner le match avant les prolongations. On était vraiment en place sur la première mi-temps mais on n'a pas eu assez de ballons", expliquait Stéphane Glas lundi.

On en vient alors au fameux débat sur la pénalité non tentée par Montpellier en prolongation, sur laquelle tout a été dit. Un choix, par ailleurs "assumé" par Fabien Galthié, mais compréhensible venant d'une équipe qui "aime se projeter vers l'avant". Pour Mario Ledesma, c'est surtout la touche suivante qui laisse un goût amer, avec un alignement réduit et un lancer téléphoné en suivant. "Je le prends pour moi aussi, c'est ma responsabilité. Faire une touche à quatre n'était pas très judicieux", juge l'Argentin. Avec la suite que l'on sait...

Un saison positive, mais...

L'heure du bilan est donc arrivée un peu plus tôt que prévu pour les Héraultais. Certainement trop tôt à leur goût. "En tant que compétiteur, je ne me satisfais pas d'une défaite en demi-finale. Mais je sais aussi d'où on vient et contre qui on joue. On a réussi à hisser notre niveau de jeu de manière exceptionnelle", estime Galthié. Et on ne saurait lui donner tort, tant le MHR a pu d'une part montrer sa force de réaction après un gros passage à vide au creux de l'hiver, et d'autre part retrouver le jeu qui a fait de lui une des équipes les plus enthousiasmantes cette saison. Galthié poursuit : "On est la meilleure équipe en attaque, qui marque le plus d'essais, qui franchit le plus souvent. C'est le fruit d'un collectif, d'une recherche, d'un engagement."

Certes, le MHR a trébuché. Sans doute au pire des moments et de manière un peu cruelle. Et certains diront que si la fortune sourit aux audacieux, elle a tendance à leur tourner le dos quand arrivent les phases finales. Mais cet exercice 2013-2014 pourrait marquer une étape importante dans le développement du club, au regard de ce que ce groupe largement renouvelé est parvenu à accomplir. Débarrassé de ses problèmes d'assimilation, Montpellier sera certainement un véritable épouvantail la saison prochaine. Du talent dans toutes les lignes, la maturité en plus.

 
 

commentaires


  • jeanber8125/07/2014 17:48

    @Guest rien a faire de tes stats seul le résultat compte

  • jeanber8125/07/2014 17:45

    @hugo1334 rêveur

  • jeanber8125/07/2014 17:30

    @hugo1334 peut être le jour ou vos entraîneurs sauront le règlement