Mahamadou Diaby - Oyonnax Grenoble - 29 mars 2014 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, match en retard, Oyonnax-UBB - Et maintenant, Oyonnax veut sortir de la zone rouge

Et maintenant, Oyonnax veut sortir de la zone rouge

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/04/2014 à 17:35 -
Par Fabien Pomiès - Le 03/04/2014 à 17:35
L'USO va solder ses matches en retard avec la réception de Bordeaux-Bègles. Une victoire ferait passer les hommes de Christophe Urios hors de la zone de relégation.

Le match à Pierre-Antoine face à Castres avait été marqué par le premier point ramené en déplacement par Oyonnax. Le match à Biarritz avait validé la première victoire à l'extérieur de la saison. Enfin, le carton face à Grenoble la semaine dernière (40-13) a été synonyme de premier point de bonus offensif. L'USO, promue en Top 14, avance doucement, mais sûrement. Avec ses armes, elle apprend. Ce qui faisait dire à Abdelatif Benazzi, en début de semaine, s'adressant à l'ensemble du club: "Vous pouvez remercier votre entraîneur et joueurs d'avoir su préserver l'essentiel de ce sport, ça veut dire un état d'esprit conquérant, fédérateur et porteur de symboles". L'hommage appuyé a une forte valeur à deux jours de recevoir Bordeaux-Bègles, dans un match plus qu'important. Benazzi, toujours, ne s'est pas trompé dans son message à l'USO: "Maintenant il y a un rendez-vous capital et peut-être le match d'une vie, le match de la vie, la semaine la plus importante peut-être de votre existence."

Samedi soir, Charles-Mathon risque une nouvelle fois de faire trembler les contreforts des Monts-Jura. L'enceinte des Oyomen va accueillir l'UBB, dans le deuxième et dernier match en retard du club de l'Ain. Un rattrapage qui fait office d'examen presque final. En cas de succès, Oyonnax dépasserait Bayonne et Perpignan au classement. Objectif onzième place, donc, pour les partenaires de Benjamin Urdapilleta. "Ce qui nous intéresse, c'est comment on va pouvoir battre Bordeaux-Bègles, dédramatise immédiatement Christophe Urios. Le reste n'est pas important, on se concentre sur le présent, sans penser aux conséquences". Le manager général de l'USO sait pourtant qu'une onzième place ferait un bien fou - inconscient peut-être - à ses joueurs.

Urios: "On ne doit pas avoir peur"

Dans cette fin de saison "assez étouffante", dixit Urios, Oyonnax doit poursuivre sur sa lancée du match de Grenoble. "La victoire nous a fait beaucoup de bien, et je retiens surtout le fait d'avoir su réagir. Le bonus offensif, c'était la cerise sur le gâteau qui nous fait revenir à hauteur de Bayonne", glisse Urios. "Maintenant, on ne doit pas avoir peur, il faut finir le boulot", martèle l'homme fort du club. Bordeaux-Bègles, en pleine bourre, doit passer à la trappe à Charles-Mathon pour ne pas prendre un coup sur la carafe. La défaite à domicile face à Montpellier met de toute façon l'USO face à son destin.

Pour autant, Christophe Urios n'a pas voulu mettre la pression sur ses hommes. Après Montpellier, il avait d'ailleurs reconnu "une erreur de management". Le staff de l'USO a donc changé son fusil d'épaule pour la réception de l'UBB. "Lundi et mardi, on a un peu lâché les mecs", confie Urios. On a pris acte de ce qu'on avait fait". Place désormais au terrain, et à une possible place de non-relégable. Ce qui ferait un bien fou aux joueurs de l'Ain et sûrement beaucoup de mal aux Bayonnais et Perpignanais.

 
 

commentaires


  • cristiou3304/04/2014 21:58

    @RCTdu57 on prépare mais je ne dis pas que l'on va gagner

  • RCTdu5704/04/2014 19:57

    8-))....8-))....8-)) Tout simplement . Ont n en reparlera sans doute samedi soir . Attend Sois pas si presse , l Ami . ( Vilain garçon ) .

  • cristiou3304/04/2014 19:40

    On fait tourner à l'ubb L'important c'est samedi prochain et battre le rct