Top 14

Top 14, Match 2e journée: Biarritz se rachète

Biarritz Olympique19 - 12Montpellier Hérault Rugby

Après sa défaite contre Clermont, le BO a bien réagi face à Montpellier à Aguiléra (19-12). Les Héraultais repartent avec le point de bonus défensif.

 
Biarritz se rachète - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Les saisons passent et décidément se ressemblent pour le Biarritz Olympique Pays Basque. Les débuts de saisons, surtout. Après un exercice 2012/2013 qui les aura vu longtemps courir après le maintien, suite à une entame de saison catastrophique, il semble que ce nouveau championnat se révèle tout aussi compliqué pour les hommes du président Serge Blanco. Après une défaite inaugurale contre le vice-champion d’Europe clermontois, c’était cette fois-ci une autre grosse écurie qui faisait le voyage en terres biarrotes, Montpellier. Le MHR a clairement changé de dimension cette saison, avec un recrutement ambitieux, et un match nul en forme de victoire contre Toulon la semaine passée. Les hommes du trio Galthié-Ledesma-Glas l’avaient d’ailleurs annoncé cette semaine: ils venaient pour faire un résultat. Et c’est effectivement Montpellier qui s’est clairement montré le plus ambitieux dans le jeu.

Seulement voilà, pratiquer un jeu ambitieux ne doit pas empêcher d’être réaliste. Et Montpellier en a manqué cruellement, de réalisme, avec pas moins de quatre essais invalidés par l’arbitrage vidéo. Des actions claires, mais entachées par des en-avant regrettables. Rageant. D’autant qu’après un début de match plutôt biarrot, c’est Montpellier qui avait mis clairement la main sur le match. Malgré deux essais refusés, les joueurs de Fabien Galthié rentraient au vestiaires avec un avantage de trois points (6-3), et des certitudes notamment en mêlée fermée.

Montpellier bridé par la vidéo

La deuxième période voyait en revanche les Basques planter la première et unique banderille de la soirée, par l’intermédiaire d’un superbe contre conclu par Gimenez, suite à un coup de pied à suivre de Thomas. Avec un avantage de quatre points (10-6), Biarritz fermait la boutique en défense et se contentait de profiter des fautes de joueurs héraultais courant après le score. Dans le duel des buteurs, c’est évidemment Dimitri Yachvili qui se montrait le maître, avec neuf nouveaux points au pied. Avec encore deux nouveaux essais refusés, Montpellier était maudit. Jonathan Pélissié et Benoit Paillaugue réussissaient tout juste à obtenir un point de bonus défensif, largement mérité (19-12 pour Biarritz à la sirène), suite à trois nouvelles pénalités.

Une victoire à l’arrachée, très chanceuse pour Biarritz, mais qui a le mérite d’éviter un début de crise au club du président Serge Blanco. Pour Montpellier, la défaite est amère, c’est le moins que l'on puisse dire. Le staff du MHR va sans doute faire des cauchemars en revoyant les occasions manquées dans ce match...

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |