Déception groupe Bayonne - 29 mars 2014 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - Les Bayonnais, premiers supporters de... Bordeaux-Bègles

Les Bayonnais, premiers supporters de... Bordeaux-Bègles

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/04/2014 à 13:59 -
Par Clément Mazella - Le 01/04/2014 à 13:59
Aux portes de la relégation, Bayonne va suivre très attentivement le match en retard entre Oyonnax et Bordeaux-Bègles samedi. Et souhaite vivement un succès de l'UBB.

L’Aviron Bayonnais ne joue pas ce week-end et pourtant l’équipe n’est pas tranquille. En cette fin de semaine, Oyonnax dispute son match en retard à domicile contre Bordeaux Bègles. "Nous sommes dans une situation difficile avec la pression d’Oyonnax qui revient. Ils rejouent ce week-end et ils peuvent nous passer devant", rappelle le jeune Mathieu Ugalde, auteur d’un nouvel essai ce week-end lors de la défaite de Bayonne à Montpellier (43-27). Encore un match perdu par les Bayonnais dans l’Hérault. Oyonnax en a profité pour revenir à hauteur en s’imposant avec le bonus offensif à domicile contre Grenoble (40-13). Bayonne et Oyonnax sont désormais à égalité de points au classement. Les Basques conservent la place de non relégable grâce à la différence de points particulière avec les hommes de l’Ain.

" Monribot: Ce serait une bêtise de regarder les autres en oubliant de se concentrer sur nous"

Pas de match ce week-end, les entraîneurs bayonnais en ont profité pour alléger la semaine d’entraînement et privilégier la récupération. Important à ce moment de l’année comme l’explique Jean Monribot. "La saison a été assez lourde au niveau de la pression et des tensions. Il faut réussir à trouver quelques petits centres d’intérêts ailleurs pour se vider la tête et ne pas s’enfermer dans cette pression. Cette régénération est importante. Aujourd’hui le jeu est huilé. On sait tous ce qu’on a à faire. A nous maintenant individuellement de faire le nécessaire pour être le plus performant possible". Pourtant il n’est pas évident d’éloigner cette pression constante. Ce week-end elle sera encore là. Mais pour les Bayonnais, il sera cette fois impossible de l’évacuer sur le terrain, car ils seront de simples spectateurs devant leur télévision, et sans prise sur les évènements qui vont se dérouler sous leurs yeux. "On va bien sûr regarder ce match entre Oyonnax et Bordeaux, concède Jean Monribot. Mais de manière générale ce serait une bêtise de regarder les autres en oubliant de se concentrer sur nous". "Oui, on va tous le regarder c’est sûr. Pour ma part je pense qu’on va se retrouver chez un copain pour le regarder à quatre ou cinq", indique Mathieu Ugalde.

Jean Monribot  - bayonne - 2 novembre 2013
Jean Monribot - bayonne - 2 novembre 2013 - Icon Sport
" Ugalde: Ça nous ferait beaucoup de bien si Bordeaux pouvait gagner là-bas. On va pousser avec eux"

Les joueurs de l’Aviron n’iront pas jusqu’à porter le maillot de l’UBB devant leur téléviseur, mais cette fois il ne cache pas leurs préférence pour l’équipe girondine. "Je ne vais pas mentir, sur le coup je suis plus supporter de Bordeaux, dit Jean Monribot. Eux aussi vont vouloir aller chercher une place dans les six premiers en allant faire un résultat à Oyonnax. On sait aussi qu’Oyonnax est une équipe très difficile à manœuvrer, particulièrement chez elle. Ça va être un match très tendu". "Ça nous ferait beaucoup de bien si Bordeaux pouvait gagner là-bas. On va pousser avec eux, ajoute Mathieu Ugalde. Une victoire de Bordeaux à Oyonnax nous enlèverait une belle épine du pied. Derrière il nous resterait trois matchs et on aurait encore notre destin entre nos mains. Parce qu’aujourd’hui on ne maîtrise pas tout". "Serait-ce un signe du destin de voir Bordeaux l’emporter ? se demande Jean Monribot. Oui et non. Dans tous les cas il faudra d’abord gagner contre le Stade français. Il faut sauver le club, c’est tout".

Matthieu UGALDE - bayonne oyonnax - 17 aout 2013
Matthieu UGALDE - bayonne oyonnax - 17 aout 2013 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • jean-paul Bellera05/04/2014 20:18

    Normal qu'ils soient pour BEIGLE BORDEAUX il faut qu'on leur tienne la main seul incapable de s"en sortir

  • adouretnive04/04/2014 00:35

    @fred645 ben qu est cela serait si tu étais anti Bayonnais ... Visiblement tu fais parti de ces biarrots qui souhaitent , par dépit ou jalousie , la chute du voisin ennemi .

  • Ruthenos03/04/2014 14:08

    L'Aviron rame depuis de nombreuses années dans le Top 14 et a déjà connu les affres de la descente au terme du championnat vite oubliés grâce à la faillite montalbanaise. Il ne serait donc pas surprenant que les basco-landais, abandonnés déjà partiellement par Afflelou -le rat quitte par anticipation le navire- sombrent cette fois complètement. Serait-ce mérité? Sans doute pas, eu égard à ce public enthousiaste qui anime si fortement Jean Dauger, mais beaucoup plus si l'on se réfère à la pauvreté du jeu proposé durant de longs mois - il y a du mieux depuis peu- alors que durant des décennies, "jouer à la bayonnaise" était symbole de haute cavalerie. Les temps changent, mon bon Monsieur! Certes, mais la parenthèse Afflelou n'aura rien apporté à ce club attachant que les basques s'approprient indument alors que les gascons qui constituent la bonne moitié de la population et des supporters poussent eux-aussi à l'unisson.