Top 14 -  - Toulon

Top 14 - Le nouveau tacle de Mourad Boudjellal envers l’arbitrage français

Condamné pour propos injurieux, le président de Toulon, Mourad Boudjellal, en a profité pour sortir une nouvelle déclaration décapante sur l’arbitrage.

 
Le nouveau tacle de Boudjellal envers l’arbitrage français - Rugby - Top 14DPPI
 

Décidemment, entre le club de Toulon et l’arbitrage, ce n’est pas l’amour fou. Ces derniers jours, Bernard Laporte n’avait pas caché sa colère envers l’arbitre Laurent Cardona, coupable selon lui d’erreurs à répétition, le qualifiant d’"incompétent" et de "pipe". Des mots mal perçus: la FFR et la LNR ont décidé de saisir la Commission de discipline afin de l’entendre et éventuellement le sanctionner. Il est convoqué le 5 février. Son président, Mourad Boudjellal, a lui été condamné à payer 3000 euros à l'Union nationale des arbitres (Unar) pour injure publique, ayant déclaré le 8 janvier 2012 avoir vécu une "sodomie arbitrale" après la défaite (25-19) de son équipe à Clermont en Top 14. Le jugement, que l'AFP a consulté lundi, a été rendu le 15 novembre 2013 par le Tribunal de grande instance de Rodez, saisi parce que l’Unar a son siège social dans l'Aveyron.

  Que l’Unar se paye un stage en Angleterre 

Mourad Boudjellal a décidé de ne faire appel de cette condamnation. "Il a pris une position sage et de ne pas en rajouter", a souligné calmement Me Gérard Mino. "Je n'ai pas besoin d'engager des procédures pour exister. J'ai un travail et j'ai autre chose à faire", a précisé le président varois à nos confrères de La Provence. Avant de tacler sérieusement l’arbitrage français: "Je suggère à l'UNAR de bien utiliser ces 3000 € d'amende et de les changer en Livres Sterling afin de se payer un stage en Angleterre, car on a encore vu le week-end dernier (avec l'arbitre anglais M. Doyle qui a dirigé le match Glasgow-RCT) qu'il y avait une sacrée différence de niveau avec l'arbitrage français". 

Remonté, l’homme fort du RCT a rajouté une pique supplémentaire: "L’Unar devrait se rapprocher de la Fédération française pour que le patron des arbitres en France soit salarié par la FFR et qu'il ait ainsi une place en plein temps. L'UNAR devrait également se battre pour que ses arbitres puissent bénéficier d'une vraie condition sociale, d'un vrai contrat fédéral plutôt que de devoir évoluer sous le régime d'un contrat pluri-activités". Reste à voir si ces propos auront une quelconque suite…

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |