Jean-Baptiste PEJOINE - 17.08.2013 - Racing Metro 92 Brive - 1e journee de Top 14 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Jean-Baptiste Péjoine: "Brive a le potentiel pour poser des problèmes à quelques formations"

Péjoine: "Brive a le potentiel pour poser des problèmes à quelques formations"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/08/2013 à 15:58 -
Par Midi Olympique - Le 22/08/2013 à 15:58
Annoncé comme victime expiatoire du Racing-Métro, Brive a fait mieux que résister le week-end dernier (19-14). En obtenant un point de bonus défensif, les Brivistes ne sont pas repartis les mains vides de La Rochelle. Dominateurs en mêlée, les Corréziens auraient même pu espérer faire mieux en toute fin de match...
 

Pour votre premier match, vous décrochez le point de bonus défensif à l'extérieur. Est-ce encourageant?

Jean-Baptiste PÉJOINE: Oui au niveau du contenu, c'est très encourageant. D'un point de vue mathématique, c'est bien aussi vu que nous nous déplacions. Mais lorsque l'on s'attarde un peu sur la physionomie de la rencontre, je pense que l'on aurait pu encore mieux faire.

Avez-vous l'impression d'être passé à côté de quelque chose?

J-B.P: Non, peut-être pas, mais nous avons été réellement dominateurs en mêlée tout au long du match. Dans les dernières minutes, nous aurions pu marquer. Il n'y a pas de frustration, mais nous n'avons pas non plus arraché ce bonus à la sirène.

Il y avait quand même une sacré armada face à vous...

J-B.P: Oui c'est clair qu'il y avait une grosse équipe en face. Nous avions un peu la boule au ventre avant la rencontre, mais finalement, nous leur avons tenu la dragée haute. Nous nous sommes montrés conquérants. Je pense qu'on n'y a pas assez cru.

Collectivement, vous sentez-vous en place?

J-B.P: Oui. Tactiquement nous avons été au niveau. Le bloc équipe a bien fonctionné. Nous avons évolué à notre niveau en nous montrant agressifs. On a fait mieux qu'exister. Nous avions conscience que le Racing nous proposerait un gros défi physique. Du coup, nous avons plaqué fort dans les zones de jeu importantes.

Il y a deux ans, Brive était descendu à cause d'une attaque peu prolifique. Le projet de jeu a t-il évolué depuis?

J-B.P: Oui, nous gardons le même schéma de jeu depuis la fin de saison dernière. Nous désirons tenir le ballon, mais pas n'importe comment en abusant des ballons portés. On ne joue pas petits bras. Il faut déplacer le ballon en se montrant efficace. Si l'on regarde notre dernier match, nous avons effectué très peu de ballons portés. C'est la preuve que nous bénéficions d'une palette bien plus large cette année. Nous avons le potentiel pour poser des problèmes à quelques formations. Les entraîneurs nous apprennent à nous adapter, à gérer le match à l'instant T grâce à un jeu en lecture.

Icon Sport

On vous sent complètement décomplexé...

J-B.P: C'est exactement ça. Nous sommes totalement décomplexés oui. Nous évoluons au sein d'un super championnat. Qu'est ce qui peut nous arriver de toute façon ? Il n'y a pas de pression. Je suis vraiment content de retrouver le Top 14, c'est hyper enrichissant, le groupe est fort. Il y a quelque chose qui s'est créé entre nous. Moi, tous ces jeunes me font rajeunir (rires).

Cette remontée au sein de l'élite était-elle importante pour vous?

J-B.P: Pas seulement pour moi, elle l'est pour le club, pour la ville dont on parle beaucoup plus depuis que nous évoluons en Top 14. Et puis aussi pour nos supporters, pour tous les gosses qui pourront admirer leurs idoles. Je parle pas de nous là, mais de Wilkinson, de Sexton, de Habana, de Roberts...

Ce week-end, c'est l'UBB qui vient vous défier...

J-B.P: Oui, il faudra valider le point de bonus acquis face au Racing-Métro en battant Bordeaux-Bègles. Ce sera le premier match à domicile, face à une formation très joueuse. Leurs ailiers sont des piles électriques, il faudra faire très attention. Il y a deux ans, on descend suite à une défaite face à cette équipe alors...

Souhaitez-vous leur renvoyer l'ascenseur?

J-B.P: Non, non, ce n'est pas ça. Bordeaux est une équipe que nous respectons beaucoup. C'est un super club, j'ai passé quelques années là-bas et je suis vraiment content pour eux. Ce que je veux dire, c'est surtout que ce sont des concurrents directs alors il faudra arracher les quatre points de la victoire.

Afin de vous faciliter le début de saison?

J-B.P: Exactement. Nous savons qu'avec un bonus à l'extérieur et une victoire à domicile, notre saison serait idéalement lancée. Le premier quart d'heure à domicile sera capital.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×