Top 14

Top 14, Grenoble - Fabrice Landreau : "Tout de suite dans le vif du sujet"


Par Laurent GENIN
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/07/2014 à 17:28 -
Par Laurent GENIN - Le 08/07/2014 à 17:28
Landreau : "Tout de suite dans le vif du sujet"Avec deux déplacements en Top 14 pour commencer à Clermont et Montpellier, Grenoble n’a pas un calendrier aisé pour débuter. "Ça va nous mettre tout de suite dans le vif du sujet et voir si on est en avance ou au contraire si on a encore des points à améliorer", estime Fabrice Landreau.
 

Le club isérois avait fait une demande à la LNR de disputer ses deux premières rencontres à l’extérieur pour permettre l’aménagement du réceptif au Stade des Alpes. Grenoble jouera ainsi son premier match à domicile dans cette enceinte le week-end du 29-30 août contre Bordeaux-Bègles. "Si on avait dû jouer nos matches à domicile, explique Fabrice Landreau, on l’aurait fait bien sûr, mais on aurait été très embêtés pour l’ensemble de nos partenaires. On ne les aurait pas accueillis dans des conditions dignes de ce nom."

A la vue du calendrier, l’ancien talonneur international pense qu’il y aura deux phases bien distinctes dans ce championnat, qui se terminera par une finale le 13 juin 2015, soit deux semaines plus tard que cette saison. La première obligera les équipes à disputer neuf matches en neuf week-ends. D’où l’importance d'une bonne préparation. "Pour nous, il y a la volonté de travailler physiquement –c’est dur pendant sept à huit semaines- et de tenir la distance et le rythme sur les neuf matches, en essayant d’avoir un turnover limitant les blessures pour pouvoir garder de la fraîcheur. On doit être prêts physiquement et essayer d’être le plus abouti possible au niveau du collectif. Ensuite la deuxième partie de saison est un peu différente, cela ressemblera plus à un championnat de D2 avec toutes les quatre ou cinq semaines où on sera off (une semaine sans match). Et là, on pourra se régénérer ou mieux gérer notre physique." L’objectif pour Fabrice Landreau est clair : "Je sais qu’il faudra tabler au minimum cette année sur 50 points (pour se maintenir). Le challenge pour nous est relevé. Les matches à domicile compteront doubles. Il faut faire en sorte que l’adversaire ne prenne pas de bonus défensif." Se mettre à l’abri de la descente le plus tôt possible serait bienvenu, quand on sait que Grenoble terminera sa saison par les réceptions de Castres, Toulon, Clermont, Toulouse et des déplacements à Bayonne et chez le voisin lyonnais lors de la dernière journée de la phase régulière.

Laurent GENIN

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×