Médard - Toulouse - 31 aout 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Stade toulousain

Top 14, Clermont-Stade toulousain, Maxime Médard (réaction): "Il y avait un coup à faire"

Médard: "Il y avait un coup à faire à Clermont"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/09/2013 à 12:23 -
Par Midi Olympique - Le 01/09/2013 à 12:23
Auteur de deux sauvetages in extremis sur des mouvements offensifs clermontois et d'un essai, l'ailier toulousain Maxime Médard estimait, à l'issue du match, que son équipe pouvait espérer meilleur résultat qu'une défaite non assosrtie d'un point de bonus défensif.

Quel sentiment retenez-vous de votre prestation individuelle contre Clermont ? Des tribunes, on a d’abord retenu vos deux plaquages décisifs sur Napolioni Nalaga et Julien Pierre...

Maxime MEDARD: Comme sur ce match je n’ai pas touché beaucoup de ballons, j’ai essayé de me montrer comme je pouvais (rires). Je regrette quand même ce plaquage que je manque sur l’essai de Julien Bonnaire. Mais je ne veux pas ramener les autres plaquages à moi, car il y avait eu bien d’autres plaquages effectués avant les miens pour éviter de prendre des essais.

Malgré peu de ballons d’attaque, vous avez tout de même inscrit votre deuxième essai de la saison !

M.M.: Cela fait plaisir de retrouver le chemin de l’en-but. Sur le coup, je bénéficie d’un bon appel de Yann David, qui attire plusieurs défenseurs, et surtout du bon coup d’oeil de Lionel Beauxis, qui voit qu’un adversaire se trouve entre lui et moi, et dépose parfaitement le ballon au pied dans l’espace libre.

Le score final semble lourd pour Toulouse, qui n’était mené que 20-19 à un quart d’heure de la fin. Qu’en pensez-vous ?

M.M.: J’ai l’impression qu’il y avait peut-être un coup à faire, car Clermont n’avait pas réalisé un début de championnat idéal. Ils avaient quelques blessés, quelques absents. Et puis, l’essai de Julien Bonnaire a provoqué chez eux une euphorie. C’est autant sur le plan mental que sur le plan physique que les Clermontois nous ont débordé dans le dernier quart d’heure.

En tant que trois-quarts, disputer un match derrière une conquête aussi bousculée doit être assez frustrant.

M.M.: Il n’y a pas que la conquête à évoquer. Tout le monde a commis des erreurs. Ce sont toutes ces erreurs qu’il faudra gommer contre le Racing-Metro. Se focaliser sur la conquête serait une erreur.

Voulez-vous parler, à titre personnel, de ce coup de pied sorti en ballon mort ?

M.M.: C’est ça... derrière, il y a une mêlée, qui amène indirectement le drop de Brock James. Nous avions vu en première mi-temps que nous utilisions trop de jeu au pied de récupération, sous lequel les Clermontois étaient impériaux. Il fallait davantage utiliser de jeu au pied long. Malheureusement, sur le coup, cela s’est retourné contre nous.

 
 

commentaires


  • polÔtoulouse02/09/2013 18:48

    Les deux je pense, Toulouse est apparu fatigué mais l'apport du banc clermontois par rapport à celui du ST a également été déterminant.

  • polÔtoulouse02/09/2013 18:46

    On est donc d'accord sur tekori ;) Vermaack fera du bien au ST je pense mais le titulaire c'est Doussain!

  • gis6302/09/2013 11:42

    Je n'avais pas vu ton com, je viens de faire le même à propos de Vermaak. Il ne faut pas juger sur 1 match, mais il donne l'impression que Toulouse n'a pas perdu au change (avec Burgess)