Nicolas Godignon lancera des jeunes en Challenge Cup mais ne fera aucune impasse - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Brive

Top 14, CABCL, Nicolas Godignon: "Brive n'est pas une victime expiatoire"

Godignon: "Brive n'est pas une victime expiatoire"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/10/2013 à 17:02 -
Par Midi Olympique - Le 02/10/2013 à 17:02
Si Brive est l'une des bonnes surprises du début de saison, son entraîneur en chef Nicolas Godignon considère qu'il n'y a "aucune place pour le hasard dans ce Top 14" et que ces bons résultats sont le fruit du travail corrézien. Au-delà, pour lui, recevoir le champion de France castrais samedi, à Amédée-Domenech, est "un privilège".

Quels enseignements tirez-vous du match nul décroché, samedi dernier, à Grenoble (12-12), alors que vous étiez réduits à quatorze dès la 14e minute ?

Nicolas GODIGNON: On en retire une double-satisfaction. D'abord sur le plan comptable puisque prendre deux points sur le terrain de Grenoble, qui avait battu à domicile le Stade français ou Toulon, reste une performance très intéressante. Ensuite, sur le plan de l'état d'esprit et de l'adaptation qu'on a eu en deuxième mi-temps. On a su ne pas baisser pavillon et montrer une grosse générosité, ce qui était nécessaire pour espérer faire un résultat dans ces circonstances. Et on s'est pleinement adapté à la situation. Forcément, c'est encourageant mais on ne va pas se frotter le ventre avec ça.

N'est-ce pas rassurant au moment de recevoir le champion de France, Castres ?

N.G.: D'abord, nous sommes très honorés d'affronter le champion de France de Top 14. Ce n'était plus le cas l'an passé et on prend cela comme une chance et un privilège. D'ailleurs, on en profite tous les week-ends. En début de saison, les pronostics nous ont placés parmi les clubs relégués en fin de parcours. Nous, on veut vivre cette aventure pleinement et montrer que Brive n'est pas une victime expiatoire. On va jouer notre carte à fond, même face au champion de France. Même si je considère ce match comme le plus dur depuis l'entame de l'exercice.

Justement, un peu comme Castres l'an passé, Brive est parvenu à faire déjouer tous ses adversaires cette saison...

N.G.: Même si c'est flatteur, ce serait présomptueux de nous comparer avec le Castres de la saison dernière. Cette année, on est simplement "Brive le promu". Après, on espère qu'on va continuer sur cette lancée mais on ne prépare pas les matchs pour faire déjouer l'adversaire. On les prépare avant tout pour maîtriser ce que l'on propose. Même si la finalité est aussi d'empêcher les autres équipes de déployer leur jeu. Disons que dans ce Top 14, il n'y a aucune place pour le hasard.