Joie Sisaro Koyamaibole - brive toulouse - 2 novembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14 - Brive: Une saison parfaitement maîtrisée

Brive: Une saison parfaitement maîtrisée

Par Thomas PEROTTO
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/05/2014 à 18:47 -
Par Thomas PEROTTO - Le 05/05/2014 à 18:47
Maintenus à quelques journées de la fin, les Brivistes ont réalisé une saison de qualité, entre solidarité et stratégie jamais minimaliste. Bilan.
 

"On a passé une très belle saison et on se devait de finir correctement". Samedi, dans les vestiaires brivistes, Gaëtan Germain faisait ce constat après la victoire face à Oyonnax (19-17). Match fort en émotions, envie de donner au public une dernière salve de plaisir. Promu en Top 14, le CABCL a offert une saison quasi-parfaite à ses supporters. Nicolas Godignon, l'entraîneur en chef approuve: "Nous avons réalisé une saison de grande qualité. Nous voulions terminer dans les 10 premiers, nous voulions obtenir dix victoires et se maintenir avant la fin du championnat. Nous n'allons pas bouder notre plaisir", explique-t-il. Même analyse chez Germain, qui parle d'une saison pleine. "Où tout le monde nous voyait descendre avant le début du Top 14", se rappelle l'arrière briviste. "Cela nous a servi de motivation, on était peut-être un peu vexé".

Relégué en 2012, promu en 2013, Brive ne voulait pas continuer à faire l'ascendeur en 2014. Pour cela, les Coujous se sont appuyés sur une résistance à toute épreuve à la maison. Au final, ils ne comptent qu'une seule défaite face à Biarritz. Toulon, Toulouse, Clermont et les autres sont venus se casser les dents à Amédée-Domenech. Et pas seulement à cause du combat proposé par les Corréziens. "Nous avons été capables d'envoyer du jeu", précise Nicolas Godignon. C'est une façon de faire qui nous a permis d'en arriver là". "En juin, on s'est dit que nous avions gagné la finale du Pro D2 en produisant du jeu et qu'il fallait continuer sur cette ligne. Cela nous a souri", nous disait il y a quelques jours le capitaine Arnaud Mela. "Peut-être aussi que si nous n'avions pas réussi à mettre cela en place lors des deux trois premiers matches, on serait repassé sur un jeu plus restrictif", ajoutait le deuxième ligne. Le début de saison réussi du CABCL a posé les bases d'un maintien acquis sans trop souffrir.

Godignon: "On s'est limité dans nos ambitions"

"Lorsqu'on entend que Brive est une équipe qui est bien organisée, c'est une marque de confiance et de respect", confie Nicolas Godignon, qui a su œuvrer tout au long de la saison avec Didier Casadeï et Philippe Carbonneau pour construire un groupe solidaire. "Un vrai collectif", salue l'entraîneur en chef de Brive. Lorsqu'on lui soumet l'idée que les siens pouvaient peut-être regarder plus haut, Godignon sourit: "On n'est pas si loin de l'Europe que cela". Brive termine à cinq points de la sixième place. Un écart mince. "Nous avons peut être trop parlé du maintien. Il y a deux trois week-ends, c'était trop tard pour se donner les moyens de regarder plus haut. C'est dommage, on aurait pu nourrir notre ambition pour les derniers matches. Mais c'est une vraie voie de progrès", analyse Nicolas Godignon.

Dans le fond, cette équipe briviste a eu le tort de se mettre en mode maintien dès le début de la saison. Avec souvent la volonté d'obtenir des points de bonus défensifs à l'extérieur, même lorsque la victoire n'était pas si loin. "C'est difficile à expliquer. Il y a des matches où on aurait pu faire pencher la balance du bon côté et enfin gagner à l'extérieur. Il faut arriver à se poser les bonnes questions. C'est un objectif pour la saison prochaine", accentue Gaëtan Germain. "Notre statut a fait qu'on s'est limité dans nos ambitions", reconnaît Nicolas Godignon. Maintenu haut la main, le CABCL a engrangé de l'expérience et une légitimité certaine dans ce Top 14. Mais attention, l'effet de surprise ne sera plus possible l'an prochain.

Arnaud Mignardi - Brive-Clermont - 28 mars 2014
Arnaud Mignardi - Brive-Clermont - 28 mars 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×