Top 14 > - Derby basque

Top 14, Biarritz-Bayonne: Imanol Harinordoquy: "Le derby, un symbole et une valeur particulière"

Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/02/2014 à 18:53 -
Par Julian Vicente - Le 26/02/2014 à 18:53
Harinordoquy: "Le derby, un symbole"Figure emblématique du club biarrot, Imanol Harinordoquy, revient sur la portée du derby entre Biarritz et Bayonne. Peut-être le dernier en Top 14.
 

C’est quoi un derby selon Imanol Harinordoquy?

Imanol HARINORDOQUY: Le derby c’est le match de l’année qu’on attend, la date que l’on regarde quand le calendrier sportif sort. Ce match a son lot d’histoires, d’anecdotes, de matchs plus ou moins serrés. Il arrive souvent à un moment de la saison important pour l’une ou pour l’autre équipe. C’est toujours un match qui en plus de sa valeur locale a souvent un enjeu sportif. Mais un derby, on regarde aussi la valeur qu’il a dans la conscience des gens.

Quel souvenir gardez-vous de l’intervention de votre père sur le terrain?

I.H: Aujourd’hui c’est quelque chose que j’aborde avec humour.

" Il y en a quand même beaucoup moins de joueurs issus des deux clubs ou de la région"

Ce derby est-il toujours le même au fil des ans?

I.H: D’un point de vu sportif, il évolue. Il n’est plus ce qu’il était il y a quelques années, même depuis que je suis arrivé à Biarritz il y a dix ans. Il y en a quand même beaucoup moins de joueurs issus des deux clubs ou de la région. Même si des joueurs peuvent encore s’identifier car ils restent longtemps dans les clubs, il y a quand même de plus en plus de joueurs qui restent seulement un, deux ou trois ans. Aujourd’hui, il n’y a plus beaucoup de joueurs qui sont dans chaque club depuis cinq, six voir dix ans. Forcément, le caractère sentimental, et la fierté de porter le maillot n’est pas la même. Les joueurs n’ont pas la même sensibilité. L’approche émotionnelle est différente pour les joueurs.

Etes-vous insupportable la semaine précédant le derby?

I.H: Maintenant, avec le recul et un peu d’expérience, je suis moins insupportable qu’avant. Mais c’est vrai que c’est un match auquel je pense un peu plus chaque soir en m’endormant.

Et votre président Serge Blanco change-t-il à l’approche d’un derby?

I.H: Il nous change surtout la préparation de la semaine. Là par exemple, on part à la mise au vert jeudi soir (à Hendaye, NDLR), trois jours avant le match. Ce sont des choses qui sont organisés uniquement quand il y a derby. Bien sûr on veut gagner le match, mais là pour nous, il n’y a pas de pression sportive. Je pense que nous écarter trois jours avant est un moyen pour nous mettre un peu de pression. Personnellement, je ne sais jamais trop comment aborder ce genre de mise au vert. Il faut trouver le juste milieu.

" Je ne sais pas si le rugby français va perdre quelques chose, mais le rugby local oui"

C’est sans doute le dernier derby de l’histoire du Top 14. Le rugby français va-t-il perdre quelque chose?

I.H: On ne sait pas de quoi sera fait demain et si ça restera comme le dernier derby joué en Top 14. Si c’est le dernier derby tout court ce sera un symbole et une valeur particulière. Je ne sais pas si le rugby français va perdre quelques chose, mais le rugby local oui. C’est un attrait important au niveau régional. Après, je ne pense pas que pour d’autres clubs ce sera très grave.

Quelles images ont aujourd'hui Biarritz et Bayonne?

I.H: C’est quoi un club, ce sont les joueurs sur le terrain qui représentent un club. On peut dire des choses et d’autres, mais aujourd’hui il y a une politique sportive qui est mise en place dans chaque club. Je ne suis pas sûr que l’identité de chaque club soit celle qu’on veuille lui donner en dehors du terrain.

Bagarre Imanol Harinordoquy  Jean Joseph Marmouyet - 29.11.2011 - Biarritz  Bayonne - 10e journee Top 14
Bagarre Imanol Harinordoquy Jean Joseph Marmouyet - 29.11.2011 - Biarritz Bayonne - 10e journee Top 14 - Icon Sport

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

Votre dose de sport quotidienne livrée tous les matins dans votre boîte mail

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×