Maxime Machenaud - Racing Métro Biarritz - 12 avril 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Racing Métro

Top 14 barrage, Racing Métro- Maxime Machenaud: "Terminer la saison à Toulouse serait une déception"

Machenaud: "Terminer la saison à Toulouse serait une déception"

Par Anthony Tallieu
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/05/2014 à 19:34 -
Par Anthony Tallieu - Le 08/05/2014 à 19:34
Doublé sur le fil par Toulouse lors de la dernière journée, le Racing-Metro sait que ses chances d’atteindre les demi-finales se sont réduites avec un barrage à l’extérieur. Pour Maxime Machenaud, orgueil et ambition dans le jeu seront nécessaires vendredi à Ernest-Wallon.

Avez-vous senti un groupe vexé et revanchard cette semaine ?

Maxime MACHENAUD: Il y a peut-être un esprit de revanche sur nous-mêmes car nous n’avons pas été à la hauteur contre Montpellier, moi le premier. On a envie de se racheter et vendredi, ce sera un autre match, dans un autre contexte. On a démarré la semaine en regardant ce qui n’a pas été contre le MHR et nous avons vite basculé sur le barrage à Toulouse.

L’orgueil peut-il transcender l’équipe, dans cette situation ?

M.M.: Il faudra en avoir vendredi soir. Une déconvenue comme nous en avons connu samedi, ça fait mal dans les têtes. Nous avons les joueurs qui possèdent en eux cette capacité de réagir. Il faudra en tout cas le démontrer.

" Ce n’était pas nous à Montpellier."

Contre Montpellier, le Racing s’est fait piéger sur des contres et des interceptions en voulant peut-être un peu trop jouer. Ne devez-vous pas vous recentrer sur la défense, qui a fait la force de l’équipe tout au long de la saison ?

M.M.: Non, il faut garder cet état d’esprit. C’est vrai qu’on avait pas mal le ballon samedi, pour scorer, et on connait le scenario du match. On ne l’a pas fait et ils nous ont contré, ce qui nous a enlevé de la confiance au fil de la partie. Je pense qu’il faut garder cette envie de jouer, mais de jouer mieux en se mettant moins en danger. La défense non plus n’a pas été. On a subi beaucoup et cela ne nous ressemblait pas. Ce n’était pas nous, pas l’équipe que nous avions connu durant ces dernières semaines.

Avez-vous revu cet aspect défensif durant la semaine ?

M.M.: On n’est pas revenu dessus car on sait qu’on l’a cette force. On est passé au travers samedi car on a manqué de pas mal de choses, notamment dans l’agressivité et l’efficacité au contact et dans les rucks. Forcément, cela a donné le résultat qu’on a vu. La pression était certainement redescendue même si on avait bien préparé le match, mais elle est vite remontée cette semaine !

" On va donc se contenter de ce rôle d’outsider, d’équipe qui n’a jamais gagné un match de phase finale, et ce sera l’objectif, même si ce barrage à l’extérieur ne nous satisfait pas."

Le fait que le Racing n’ait jamais remporté un match de phases finales rajoute-t-il de la pression ?

M.M.: On sait qu’on a échoué à chaque fois en phases finales. Pour ma part, j’étais là l’année dernière et on a perdu à ce stade-là de la compétition. On se déplace encore une fois et c’est sûr qu’on ne sera pas favori. C’est un rôle qu’on connait, mais on a que ce qu’on mérite. On a laissé trop de points en route cette saison pour obtenir un barrage à domicile même si on aurait pu l’avoir à la dernière journée. On va donc se contenter de ce rôle d’outsider, d’équipe qui n’a jamais gagné un match de phase finale, et ce sera l’objectif, même si ce barrage à l’extérieur ne nous satisfait pas. Si nous devions terminer la saison vendredi à Ernest-Wallon, ce serait pour nous une déception.

C’était le scenario de la saison dernière…

M.M.: Ce sera complètement différent ! Le contexte a changé, l’équipe, les entraîneurs… tout a changé. Mais il faudra se servir de cette expérience pour ceux qui ont connu ce barrage à l’extérieur.

Le Stade toulousain aussi a bien changé, paraissant moins dominateur et plus laborieux dans le jeu. Vous attendiez-vous à ce qu’il termine si haut la saison régulière ?

M.M.: Quand nous les avons reçus au Stade de France, il leur manquait beaucoup de joueurs. Quand ils sont au complet, on peut voir la force de cette équipe, qui possède dans ses rangs des éléments de très haut niveau à chaque ligne. Ils ont eu des coups de moins bien, liés peut-être à la fatigue de certains joueurs. Et c’est forcément plus difficile quand ces joueurs de classe internationale manquent à l’appel. Tous les clubs ont des hauts et des bas. Mais ils sont encore au rendez-vous cette année et c’est ce qui fait aussi la force des grandes équipes. Le Stade toulousain reste le Stade toulousain, il faut toujours se méfier de lui, surtout en phases finales, et on s’attend à rencontrer une des meilleures formations de ce championnat.

Maxime MACHENAUD - 02.08.2013 - Toulon  Racing Metro 92 - Match de Preparation saison 20132014
Maxime MACHENAUD - 02.08.2013 - Toulon Racing Metro 92 - Match de Preparation saison 20132014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • sebasta7410/05/2014 09:49

    toulonchampion813 c'est pas toi qui , il y a quelques jours , se permettait de polémiquer sur un post qui annoncait le décès du père d'un joueur ? Ce genre d'attitude se passe de commentaires à ta place je me ferais un peu oublier car sur ce coup meme les supporters de Toulon avaient honte pour toi !!

  • DC3210009/05/2014 16:17

    Dommage pour eux qu'ils aient pris tant de temps à mettre en place leur jeu Sinon, ils sont impressionnants (sauf à Montpellier) et ils auraient pu être qualifiés directement en prenant l'une des 2 premières places.

  • DrRush09/05/2014 14:20

    Le spécialiste du volume de jeu francilien est de retour, tu m'avais manqué !