Joe Rokocoko - Bayonne Biarritz - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14 Aviron bayonnais-BOPB (27-19) - A Bayonne le derby, à Biarritz la crise de nerf

A Bayonne le derby, à Biarritz la crise de nerfs

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/09/2013 à 22:11 -
Par Rugbyrama - Le 28/09/2013 à 22:11
Bayonne remporte logiquement le derby basque (27-19) et se donne de l'air. A 14 durant soixante-dix minutes, Biarritz s'enfonce dangereusement au classement.
 

"Même si on s'impose ce soir, je crois que l'on a eu chaud. Biarritz en infériorité numérique pendant presque tout le match, aurait pu s'imposer avec plus de réussite au pied de la part de Jo (Pietersen)". Le troisième ligne de Bayonne, Julien Puricelli, a parfaitement résumé la rencontre au coup de sifflet final. Si les Ciel et Blanc se sont imposés dans le derby, ils ont joué à se faire peur. En supériorité numérique dès la 9e minute et l'exclusion de Taele pour un plaquage haut sur O'Connor, ils ont peiné pour prendre le meilleur sur solide équipe biarrote. Le BOPB va d'ailleurs regretter de ne pas avoir ramené un point de bonus défensif qui aurait été mérité (27-19).

A peine le temps de rentrer dans cette rencontre capitale (Bayonne avant-dernier et Biarritz dernier), que Taele quittait ses partenaires. Un fait de jeu qui a forcément déséquilibré les débats alors que l'on s'était promis la guerre sur le terrain. Au contact jusqu'à la demi-heure de jeu, les Biarrots ont finalement craqué en fin de première période sur une réalisation de Marvin O'Connor. Déjà présent sur l'exclusion de Taele, le petit ailier bayonnais enfonçait Biarritz après une combinaison avec Rokocoko (19-6, 35e).

Biarritz meurt au pied du point de bonus défensif

Le deuxième acte fut à l'image de la première période. Biarritz ne lâchait rien et joue les coups à fond. Bayonne ne profitait toujours pas de sa supériorité, manquait totalement de maîtrise et de se mettait en danger tout seul. Il aura fallu une pénalité vite jouée à cinq mètres de la ligne pour enfin respirer au tableau d'affichage. Mike Phillips délivrait son équipe en inscrivant le second essai bayonnais du match, à dix minutes du terme (27-12, 69e). Avec cette réalisation, les Bayonnais se sont crû arrivés avant la fin de la rencontre. Une erreur qui a failli permettre au BOPB de ramener un point de bonus défensif inespéré compte tenu du scénario de la partie.

Pietersen, auteur de tous les points biarrots ce samedi, plongeait en coin et répondait du tac au tac à Phillips (27-19, 75e). Bien qu'ayant passé la transformation, le buteur de Biarritz Olympique a cumulé les coups de pied ratés. Douze points laissés en route... La dernière pénalité, après la sirène, aurait permis aux siens de ramener un point mérité et encourageant pour la suite. Valeureux, solidaires, les Biarrots sont à féliciter. Mais le maintien ne se jouera pas au mérite et Biarritz, bon dernier, enchaîne une sixième défaite de rang.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×