Benjamin Kayser - clermont - 8 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Clermont

Top 14, ASMCA-MHR, Benjamin Kayser (réaction): "Il y aura des conséquences"

Kayser: "Il va falloir travailler deux fois plus"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/09/2013 à 15:33 -
Par Midi Olympique - Le 23/09/2013 à 15:33
Benjamin Kayser, le talonneur de l’ASMCA ne compte pas se laisser abattre après le revers encaissé par son équipe à Montpellier (43-3) et reste persuadé que son équipe peut se relever d'ici la réception de l'UBB

Dire que Clermont faisait le déplacement à Montpellier sans ambition serait mentir: la volonté d’une victoire était bien présente dans les esprits. L’ASMCA comptait rentrer à la maison avec un point supplémentaire au classement. Benjamin Kayser a avoué: "Nous étions venus avec des ambitions, nous nous sommes dits des choses avant le match que nous n’avons pas respecté. Du début à la fin, nous avons été pris, et cela fait mal".

Kayser: "Tombés sur meilleurs que nous"

Fataliste, le talonneur international a concédé à l’issue du match: "Je n’explique pas la défaite par autre chose que le fait que nous soyons tombés sur meilleurs que nous. On vient de prendre quarante points et dans ces moments là, il faut réaliser un constat dur, mais honnête. Nous n’y étions pas du tout. Bien sûr qu’il y aura des conséquences : il va falloir travailler deux fois plus". Dominés dans tous les secteurs de jeu, effacés individuellement, le bilan est unanime : les Clermontois n’ont pas su exister à Montpellier. Mais pas de laisser-aller du côté des hommes de Vern Cotter, qui savent que leur rédemption passe par l’engagement et le retour à l’entraînement. Les Auvergnats, qui reçoivent l’UBB le 29 septembre prochain à Michelin, sont conscients du fait que chaque point sera décisif dans la qualification aux barrages. Car cette année, la lutte pour les phases finales s’annonce d’ores et déjà très serrée. D’où l’intérêt d’engranger le maximum de points à domicile.

Et pour se faire, le mot d’ordre est clair : retour au travail. C’est en tout cas la solution la plus évidente pour Benjamin Kayser: "La seule chose à faire, dans ce cas, c’est de se remettre au boulot. Les matchs comme ceux-là sont rares, et c’est d’autant plus rageant. Nous sommes tombés vendredi sur une équipe bien meilleure que nous. Le constat est net, brutal, et s’arrête là". Ce qui est sûr, c’est que Julien Bonnaire et ses coéquipiers n’ont pas dit leur dernier mot vis-à-vis des Montpelliérains. Alors que ce match est à oublier rapidement pour les Auvergnats, on peut imaginer qu’il ressurgira dans les esprits lors de la deuxième partie du championnat: "Il nous reste six mois pour combler notre retard et préparer le match retour", annonçait Kayser. Le rendez-vous est donc pris pour la 20e journée.