montage jeunes RCT - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - A Toulon, les jeunes se font une place au soleil

A Toulon, les jeunes se font une place au soleil

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/04/2014 à 15:37 -
Par Fabien Pomiès - Le 10/04/2014 à 15:37
Avec l'accumulation des matchs et des blessés, Toulon, qui joue sur les tableaux du Top 14 et de la Coupe d'Europe où il défend son titre, donne sa chance aux jeunes pousses de son centre de formation, avec réussite.

"Une équipe de vieux", "des mercenaires". Avec son armada de trentenaires étrangers (Botha 34 ans, Rossouw 35 ans, Sheridan 34 ans...), le Rugby Club Toulonnais traîne une réputation de maison de retraite dorée. "Ça me fait doucement sourire", rétorquait il y a peu le manager Bernard Laporte. "Quand on fait jouer autant de joueurs de moins de 23-24 ans, ça montre qu'il y a un réservoir de jeunes. Si on est installé là, aujourd'hui, c'est grâce à eux, ajoutait-il. Ce sont des joueurs qui l'an dernier ne jouaient jamais et qui cette année ont eu une part prépondérante dans la saison". Cette saison, les minots ont effectivement poussé les portes de Mayol afin de suppléer les nombreux blessés et combler les absences des internationaux lors des doublons. Ainsi, quand le pilier Andrew Sheridan s'est blessé aux cervicales, Xavier Chiocci (24 ans) et Florian Fresia (22 ans) ont gagné du temps de jeu, avec succès.

Derrière sa galaxie de stars, Toulon forme des joueurs compétitifs. Outre les deux piliers, Konstantin Mikautadze (22 ans), Jean-Charles Orioli (24 ans) ou encore Levan Chilachava (22 ans), Pierrick Gunther (23 ans) et Josua Tuisova (20 ans) font des apparitions régulières dans le XV varois. Et avec les échéances qui s'annoncent dans les semaines à venir, avec la demi-finale de Coupe d'Europe contre le Munster (27 avril à Marseille) et le Top 14, la "classe biberon" risque de se faire une place au soleil. A commencer par le match à Bordeaux, samedi, où le RCT se déplace sans Wilkinson, Masoe, Botha, Sheridan et certainement sans Ali Williams et Craig Burden, tous blessés. "Nous allons procéder à des rotations dans l'équipe. Mais cela ne pose pas de problème, on voit que tous les garçons sont compétitifs", assurait, Pierre Mignoni, l'entraîneur des arrières du RCT, après la victoire des siens en quart de finale de Coupe d'Europe (29-14).

Les jeunes bien intégrés dans les rotations

Pour espérer faire aussi bien que la saison passée (victoire en Coupe d'Europe et finale du Top 14), Toulon va devoir ménager ses forces. La saison dernière, Frédéric Michalak et ses partenaires étaient arrivés lessivés en finale du Top 14, après une saison où les rotations étaient rares. Un nouveau plan de bataille a donc été établi depuis quelques semaines par Bernard Laporte: "On va avoir besoin de tout le monde, il faut relancer certains joueurs, les remettre en confiance", annonçait le manager du RCT à la veille du déplacement à Clermont le 21 mars. Ainsi, en Auvergne, Toulon s'était présenté avec Chiocci, Bruni et Tuisova, rejoints pendant le match par Belan et Fresia, sans que cela n'altère le collectif. De quoi ravir les jeunes. "Je joue plus et je me sens de mieux en mieux sur le terrain, ça permet d'avoir plus de repères", assurait Xavier Chiocci avant le choc face au Leinster. Un sentiment qui s'est confirmé sur la pelouse, où le natif de Toulon a inscrit le premier essai toulonnais (victoire 29-14).

Autre symbole de la jeunesse triomphante de Toulon: Virgile Bruni. Le troisième ligne de 25 ans, né à Toulon, formé à l'US Mourillon, a été appelé dans le groupe France lors du dernier Tournoi des Six nations. Lui qui s'était engagé avec Perpignan pour la saison prochaine, par peur de ne pas avoir assez de temps jeu avec son club formateur, devrait finalement s'inscrire dans la durée dans le Var après avoir rompu son pré-contrat avec les Catalans. Un signe que Toulon compte sur ses jeunes joueurs. Un moyen également de respecter la réglementation sur les joueurs issus des filières de formation (JIFF) dans les prochaines saisons tout en maintenant une équipe compétitive.

 
 

commentaires


  • Fenrir8314/04/2014 00:33

    lui en vouloir ça non! mais on esperait tous qu'il resterait a la maison. Mais il n'a pas oublier sa région ça c'est sur ! apres on a qu'a voir le résultat, son parie de l'époque est clairement gagnant.

  • Verrona13/04/2014 01:40

    Toulon : un des meilleurs centre de formation de France ! Depuis de longues années bcp de culb nous pique des joueurs : Maestri, Andreu, Ivaldi, Magnaval, Martin, Fickou, Mignoni à l'époque, Et aujourd'hui tous nos jeunes sont courtisés par des club de top 14 : Orioli, Gunther, Chiocci, Bruni, Tuisova.. Et l'année prochaine se sera pareil ! Donc oui on a gros centre de formation et je trouve que Toulouse ou encore Clermont n'arrive pas à notre niveau en terme de qualité des joueurs issu du centre de formation. Sinon tenez vous pret, dans quelques années un certain petit frère Armitage va défoncer tous les piliers du top 14, steffon dit de lui que c'est le meilleur de la fraterie ;)Bise à tous les rageux

  • Louyetu11/04/2014 18:23

    Bonjour à toi PilouDu13 Pourrais-tu nous écrire le texte du "piloupilou" ???,on ne comprend pas toujours tout avec le vacarme du stade Merci à toi ou à un autre...j'suis pas chauvin (lol) Et..........PILOUPILOUUUUUU