David Smith - Toulon - mai 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 2e journée, RCT-Racing Métro (41-14): Toulon, c'est galactique

Toulon, c'est galactique

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/08/2013 à 23:26 -
Par Rugbyrama - Le 23/08/2013 à 23:26
Dans le choc des prétendants au titre, les Toulonnais ont marqué les esprits en passant cinq essais aux Racingmen (41-14). Bonus offensif à la clé.

Le RCT a frappé un grand coup lors de l'ouverture de la deuxième journée de Top 14 face au Racing-Métro (41-14).  Une rencontre de tous les dangers – une semaine après avoir dû ferrailler à Montpellier (22-22) –  qu'ils ont parfaitement géré, allant au delà des attentes. Au prix d'une deuxième mi-temps de feu, l’armada varoise a su bonifier son avantage acquis à la pause (13-6), en inscrivant pas moins de quatre essais au retour des vestiaires(47e, 54e, 60e, 64e). Une victoire éclatante face à un adversaire dépassé, placé en début de saison comme l'un des favoris au Bouclier de Brennus.

Plus disciplinée et appliquée que son homologue francilienne, la formation dirigée par Bernard Laporte a surtout impressionné par la qualité de ses lancements de jeu. Dans le sillage du métronome Jonny Wilkinson, élu par les supporters du RCT homme du match, les trois-quarts Matt Giteau, David Smith et Maxime Mermoz ont régalé le public de Mayol par la qualité de leurs combinaisons et l’explosivité de leurs courses. Cela allait clairement trop vite après la pause pour un Racing-Métro qui a rapidement rendu les armes.

Labit furieux contre l’arbitrage

La première période avait pourtant auguré d’une rencontre accroché. En supériorité numérique après le carton jaune reçu par Bruni (26e), les Franciliens avaient une chance de faire douter leurs adversaires à 7-6, chance qu’ils n’ont pas saisi. Quelques minutes auparavant, M.Poite avait refusé un essai de Matadigo (18e), s’appuyant sur les nouvelles règles en vigueur concernant les en-avants. Un arbitrage qui a globalement fait sortir l’entraîneur Laurent Labit de ses gonds : "On voit que ceux qui gueulent contre l'arbitrage sont très bien arbitrés la semaine suivante. On va peut-être s'y mettre alors! Les faits nous ont été contraires. Je ne comprends pas tout. La vidéo est un formidable outil, à condition de le mettre à disposition de personnes qui savent l'utiliser" déclarait le technicien, amer, au micro de Canal+ Sport.

S’il est encore un peu tôt pour tirer des bilans, force est de constater que le RCT s’en est plutôt très bien tiré dans les deux cols hors-catégorie qui lui étaient proposés en mise en bouche cette saison. Un nul, une victoire et d’énormes ressources mentales affichées face à deux concurrents potentiels pour le bouclier de Brennus. De quoi donner de réels motifs de satisfaction à Bernard Laporte avant un déplacement toujours délicat à Grenoble. De quoi, aussi, marquer son territoire face à un adversaire armé pour jouer les premiers rôles cette saison.

 
 

commentaires


  • Loosers2clermontois25/08/2013 18:15

    @alleztoulouse !!! Aucune recrue n a debuté le match tu dis !! Et noirot ???

  • Mister_Zeid25/08/2013 12:49

    J'ai trouvé Poite plutôt bon moi, bon l'arbitrage vidéo est long et ça saccade le match mais sinon sur les décisions en regardant les images après coup il siffle ce qu'il voit (ça reste faillible un arbitre) et ses choix sont tous cohérents et justifiés. Toulon plus pénalisé aussi parce qu'ils ont pris des risques en seconde mi-temps, le seul truc dommage c'est basta qui se fait sortir. L'arbitre avait prévenu le capitaine, il prend un carton pour les fautes collectives dommage que ça tombe sur lui alors qu'il venait de rentrer.

  • Mister_Zeid25/08/2013 12:45

    Bien sûr que ça ne dérange pas les buteurs, ça n'en est que plus ridicule ça se résume à un manque de respect. Mais le but c'était pas de décider quel stade siffle le plus, simplement préciser que c'est pénible.