Frederic Michalak - 13 octobre 2013 - Toulon - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14 > - Toulon

Stade toulousain-RCT (13-12), réaction - Frédéric Michalak: "Nous n’en voulons pas à Jonny"

Michalak: "Nous n’en voulons pas à Jonny"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/10/2013 à 12:17 -
Par Midi Olympique - Le 27/10/2013 à 12:17
Auteur de l’intégralité des points de son équipe avant de céder sa place sur blessure à Jonny Wilkinson qui manqua trois coups de pied, l’ouvreur international de Toulon, Frédéric Michalak assure que son équipe n’en veut pas à "Wilko".

Le RCT a mené de douze points pour finalement s’incliner d’une longueur (13-12). Quel sentiment vous laisse cette défaite ?

Frédéric MICHALAK: Beaucoup de frustration, évidemment ! Mais on ne peut pas en vouloir aux joueurs aujourd’hui. Toute la semaine, nous avons répété que nous voulions nous retrouver sur la défense, et dans le combat. Nous avons répondu présent sur ces points. Mener 12-0 à Ernest-Wallon, c’était plutôt bon signe.

Comment expliquez-vous le retour de Toulouse en deuxième mi-temps ?

F.M: Nous avons trop subi les assauts toulousains, même si j’ai le sentiment que Toulouse n’a pas pu enchaîner ses actions. Et puis il y a cette action, en fin de match: un turn-over dans nos vingt-deux mètres... ensuite tout va très vite, et ils marquent un essai. Donc c’est dommage.

Quel regard portez-vous sur la faillite au pied de Jonny Wilkinson ?

F.M: Ca arrive. Nous n’en voulons pas à Jonny. Ce que nous retenons, c’est le bon état d’esprit qui a régné sur le terrain et dans les têtes. Bien sur, ce n’est pas un match gagné, mais il y a eu du cœur.

Vous aviez besoin d’une telle prestation après votre défaite à Cardiff ?

F.M: C’est exactement cela, oui. Nous voulions nous retrouver sur les valeurs simples du rugby, comme la défense. Nous savions que Toulouse est une équipe qui arrive à enchaîner du jeu debout, comme ils l’ont fait contre les Saracens. Nous avons donc essayé de plaquer à deux, un aux jambes, un au corps. Nous avons joué simplement, en assurant nos ballons en conquête, en sortant proprement de notre camp lors du premier acte.

Vous avez retrouvé du plaisir, malgré l’échec ?

F.M: Oui, je pense qu’il faut le demander à tous les joueurs. Ils sont tous contents d’être mâchés, d’avoir mal au dos, d’avoir mal aux épaules... ça veut dire qu’on a fait un bon match !

 
 

commentaires


  • nanane7729/10/2013 22:32

    Ici c'est Toulon :) Bravo aux joueurs du RCT ! Même si ils ont perdus, c'est toujours un plaisir de voir son équipe préférée jouer :)

  • p-gus29/10/2013 10:32

    @rctpiloupilou mec mais t'es sérieux là !? O_O !!

  • Banzaiii28/10/2013 15:19

    Exact et "autan en emporte le vent", voilà qui explique tout (pas pu m'empêcher)