Guy Noves - toulouse bordeaux-bègles - 19 aout 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Stade toulousain: Guy Novès pointe toutes les erreurs d'arbitrage face à l'UBB

La leçon d'arbitrage de Novès

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/08/2013 à 10:55 -
Par Midi Olympique - Le 19/08/2013 à 10:55
Défait ce week-end à Bordeaux (31-25), le Stade Toulousain a vécu une rencontre difficile. Entre expulsions et décisions arbitrales controversées, les hommes de Guy Novès ont laissé échapper une victoire qui n'aurait pas été complètement usurpée.
 

Samedi à Bordeaux, Guy Novès a fait une véritable démonstration. Il est venu à la rencontre de la presse, un ordinateur portable à la main, accompagné d'un des spécialistes vidéo du club. Avec une maîtrise digne d'un Steve Jobs lorsqu'il lançait ses nouveaux produits Apple sur scène, le manager du Stade toulousain a expliqué pourquoi il trouvait cette défaite à Bordeaux injuste, même s'il rendit hommage à la qualité des joueurs bordelais. Guy Novès regretta toutefois que l'arbitre de la rencontre, monsieur Cardona, n'ait pas accepté de revoir les images des actions litigieuses à chaud. Le patron des Toulousains était allé dans son vestiaire pour lui proposer.

. Le carton jaune de Doussain, 24e minute

Grosse action girondine avec une série de passes redoublées. Les joueurs de l'UBB sont arrêtés à cinq mètres de l’en-but par le retour in-extremis de Doussain qui semble ralentir la libération de balle. "C'est un véritable tournant , le carton jaune que l'on prend n'y est absolument pas, vidéo à l'appui. Notre joueur est premier sur le ruck, il est sur ses appuis, pourtant on lui dit qu’il doit lâcher le ballon. A ce moment là, nous encaissons bien sûr trois points sous les poteaux et derrière on prend un essai en contre. Vu que nous jouions à quatorze, nous prenons dix points à ce moment-là. Je crois que cela a vraiment eu une grosse incidence sur la fin du match car on a plus d'arrière et nous prenons un essai en contre. Je considère que c'est une vraie faute d'arbitrage sur ce coup-là. Si nous avions été à quinze jamais nous n'aurions pris cet essai et la fin du match aurait été différente."

. Le placage sans ballon de McAlister, 53e minute

Bernard tape une chandelle dans le camp toulousain. L'ouvreur bordelais s'effondre ensuite au sol à la suite d'un léger contact avec Luke McAlister après le départ du ballon. "Nous prenons aussi une pénalité bizarre sur une soit disant percussion de Luke McAlister sur un joueur de l'UBB qui tape une chandelle. Nous l'avons vu en direct sur les grands écrans, c'est même risible. Sur cette action nous prenons trois points, cela change tout. A la fin, nous aurions recollé au score et on aurait pris la pénalité au lieu de taper en touche. Cela aurait terminé en match nul".

. Les nouvelles règles en mêlée

"Au départ, cette nouvelle règle témoigne de la volonté des arbitres d'améliorer le jeu. Aujourd’hui, à l'évidence, ce n'est pas le cas. Cela débouche sur des bras cassés et des pénalités. On pourra mieux regarder les liaisons et les ballons introduits. Il n'y en a quasiment aucun qui est droit mais l'arbitre ne peut pas tout sanctionner. J'ai vu des mêlées où on était pénalisé alors que des joueurs adverses, à dix mètres devant moi, lâchaient leurs appuis et tombaient. L'arbitre, il fait le tri mais je comprends que ce soit très difficile pour lui".

. La dernière mêlée, 77e

Dominateurs dans ce secteur durant une longue partie de la rencontre, les joueurs de Guy Novès craquent au plus mauvais moment. Dans les dernières minutes les Garonnais sont pénalisés sur leur ligne des 40 mètres. "Sur la dernière mêlée nous sommes pénalisés et c'est normal. La faute existe, il n'y a rien à dire, l'arbitre est très cohérent par rapport à ça. J'ai vu quelques matchs ce week-end, il faut que tout le monde travaille dans le même sens. Les joueurs et les arbitres vont faire des efforts pour parvenir à voir, je l'espère, des ballons propres".

. La dernière touche, 80e minute

Les Toulousains héritent d'une pénalité dans le camp girondin. La décision est prise de botter en touche pour aller chercher la victoire sur le fil. La sirène retentit une fois le ballon sorti en touche. L'arbitre décide alors de siffler la fin du match. "Le ballon sort à la soixante dix-neuvième minute et cinquante-huit secondes. C'est à dire avant la sirène. Sur les images nous voyons bien l'arbitre lever son drapeau. Je ne comprends pas pourquoi monsieur Cardona ne nous a pas laissé jouer cette touche. Nous aurions encore pu gagner ce match".

. L'arbitrage en général

"Il y a trois ou quatre décisions qui sont vraiment graves de conséquences. C'est dommage car j'ai voulu en parler avec monsieur Cardona et cela n'a pas été possible. On nous avait dit qu'on pourrait débriefer avec les arbitres car après au téléphone c'est compliqué. C'est toujours mieux de se voir directement avec l'ordinateur pour avoir des explications claires. Cela n'a pas été le cas. Je ne suis pas satisfait de mon équipe bien sûr, mais je ne suis pas tellement satisfait de ce qu'il s'est passé sur le terrain non plus".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×