Julien Arias - Stade français Montpellier - Aout 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Stade français-Montpellier (présentation) - Opération séduction

Opération séduction

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/09/2013 à 15:03 -
Par Midi Olympique - Le 27/09/2013 à 15:03
Le Stade français, deuxième du Top 14, reçoit Montpellier, troisième. Un duel de costauds dans lequel les deux équipes entendent bien conserver leurs places en haut du tableau.
 

LE CONTEXTE

Fort de son succès sur les terres d’Oyonnax, le Stade français entend bien confirmer son bon début de saison. A la peine ses dernières saisons, les Parisiens semblent être entrés dans une nouvelle ère. Invaincus dans le nouveau Jean-Bouin cette année après avoir notamment battu Clermont et Biarritz, il faudra confirmer face à Montpellier.

En face, le MHR sort d’une grande performance, à domicile, face à Clermont. Les hommes de Fabien Gatlhié l’ont emporté 43-3, une victoire bonifiée quatre essais à zéro. A l’extérieur, les Héraultais ne font pas de complexe d’infériorité. En effet, ils se sont d’ores et déjà imposé hors de leurs bases, à Bordeaux-Bègles. Stade français-Montpellier, une opposition qui sent la poudre !

Icon Sport

LES EQUIPES

En première ligne, le Stade français pourra s’appuyer sur les retours de Van der Merwe et Sempere dans le XV de départ. Sinon, Gonzalo Quesada aligne son équipe-type, celle du moment. La charnière Dupuy-Plisson sera à la baguette et débutera la rencontre. Le troisième ligne italien, Sergio Parisse, un temps incertain, sera bien de la partie. Doumayrou, l’ancien Montpelliérain, fera face à ses ex-coéquipiers.

Du côté héraultais, Fabien Gatlhié a décidé de reconduire le même XV de départ que face aux Clermontois. Pélissié et Trinh-Duc formeront la charnière. Bias, blanchi par le commission de discipline, sera aligné d’entrée. Au poste de talonneur, Ivaldi confirme son bon début de saison et débutera la partie. De Marco, touché à un genou, est indisponible un mois. Hamilton, Beattie et Nariashvili sont toujours à l’infirmerie.

ILS ONT DIT

Icon Sport

L’entraineur du Stade français, Gonzalo Quesada, connaît l’importance de ce choc face à Montpellier. Pourtant, ses joueurs n’ont pas pu se préparer de la meilleure des manières: "Je comprends les intérêts de l’équipe de France et je suis d’accord pour que les joueurs y soient. Je comprends les intérêts de Canal + pour diffuser le match. On est les derniers à avoir joué samedi soir et on est les premiers à jouer, avec quatre joueurs en stage toute la semaine. C’est compliqué".

Fabien Galthié, le coach des Montpelliérains, sait qu’il pourra compter sur son demi de mêlée, Jonathan Pélissié: "Il est adroit, va vite, enregistre bien: il est capable de faire de très belles choses. Le plus dur est à venir, mais il a la tête sur les épaules et s'appuie déjà sur un vécu. Être neuf, ce n'est pas que courir avec le ballon. C'est bien gérer ses avants, bien gérer la stratégie".

LA STAT

0. Montpellier ne s’est jamais imposé sur les terres du Stade français depuis l’instauration du Top 14. Le 9 septembre 2011, les Héraultais n’étaient pas passés loin du succès. Les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo avaient ramené le nul de la capitale, 19-19. La saison dernière, le Stade français s’est imposé 32-16. Cette année, les hommes de Fabien Galthié entendent bien chatouiller les Parisiens.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×