Top 14 - Castres

Romain Martial (Castres): "Ce n'est pas ce nul qui va nous plomber"

Le Castres olympique est parti en vacances sur une note d'amertume avec un match nul face à Clermont (22-22), vendredi soir, au terme d'un cruel final. Décisif sur l'essai tarnais, l'ailier Romain Martial n'en perd pas pour autant son optimisme même s'il ne ferme pas les yeux sur la difficulté du défi à venir.

 
Martial: "Ce n'est pas ce nul contre Clermont qui va nous plomber" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Quel est votre ressenti après ce match nul concédé face à Clermont (22-22) ?

Romain MARTIAL: Il y a de la déception, forcément. Cela fait deux points en moins mais ça aurait aussi pu en faire quatre. Au retour des vestiaires, leur essai nous a fait mal. Menés 16-10 face à une équipe comme Clermont, il nous a fallu cravacher pour remettre la pression et rattraper le retard. A la 78e minute, nous avions la victoire en mains. Cela ne s'est joué à rien, à deux minutes près... Mais dans l'ensemble, Clermont a montré beaucoup plus de maîtrise et a réalisé le match parfait à l'extérieur.

La situation du Castres olympique au classement (dixième avec un bilan équilibré) vous soucie-t-elle après onze journées ?

R.M: Avant ce match, Clermont était deuxième et nous neuvièmes à seulement quatre points. C'est un championnat qui se resserre de plus en plus et où toutes les équipes grappillent des points. L'écart était serré et le reste après cette journée. Ce n'est pas ce match nul qui va nous plomber la saison. Il faut rester lucides et ne pas se mettre la tête au fond du seau. Les quatre points auraient fait du bien mais rien n'est perdu. Les ambitions restent les mêmes. Au retour des vacances, il va falloir cravacher pour rattraper le petit retard. L'équipe avait déjà la pression avant le match. Elle sera juste un peu plus forte avec ce nul.

Au terme de ce premier bloc, quel bilan tirez-vous d'un point de vue collectif ?

R.M: Dans le projet et dans l'investissement, tout le monde y est. Je ne pense pas que le titre de champion de France soit traîné comme un fardeau. Cela fait un moment qu'il est digéré. Après, peut-être que les autres ont envie de se "taper" le champion de France... Le mental, nous l'avons. Sur le plan physique, il faut en revanche élever encore le niveau car, chaque année, c'est de plus en plus dur. Le Top 14 a encore franchi un cap. A nous de tout mettre en oeuvre pour honorer notre titre même s'il faut surtout penser à travailler pour l'avenir et non réfléchir en fonction du passé.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |