Camille Lopez à l'entraînement avant un match contre le Stade français - 16 février 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Reprise Top 14, Clermont - Camille Lopez: " Brock James, ça va être un peu mon père ! "

Lopez: " Brock James, ça va être un peu mon père ! "

Par Julien Teiller
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/07/2014 à 15:46 -
Par Julien Teiller - Le 09/07/2014 à 15:46
L'entraînement a repris ce lundi pour les joueurs de l'ASM Clermont Auvergne. A six semaines du premier match de la saison, les nouvelles recrues doivent s'adapter au plus vite. A l'image de l'ouvreur Camille Lopez, ex joueur de Perpignan, dont la saison dernière a été gâchée par une grave blessure au genou.

Quelles sont vos premières impressions sur l'équipe après ce premier entraînement collectif de la saison ?

Camille LOPEZ: J'ai trouvé le groupe très convivial, les joueurs vivent bien ensemble. Ça fait plaisir de démarrer. Plus que certains qui ont joué toute la saison et pour qui les vacances sont plus courtes, moi j'avais vraiment hâte de retrouver le terrain et c'est avec grand plaisir que je découvre une équipe comme celle-là. Côtoyer ces joueurs, dans ce club, c'est important pour moi, c'est un nouveau challenge. Il y a beaucoup d'énergie, tout le monde a pour objectif de faire une grosse saison, donc on est partis j'espère pour une bonne année. Le but c'est que la saison se passe bien, et c'est important de bien attaquer.

Avez-vous senti vos nouveaux coéquipiers marqués par les défaites de la fin de saison dernière ?

C.L.: Ils veulent que ce soit du passé, et en aucun cas c'est à moi de leur parler de ça. Et je n'en ai pas envie. Ils ont basculé vers autre chose. On a basculé vers autre chose parce que maintenant je fais partie de ce groupe. Il y a une nouvelle saison qui commence, et c'est celle-ci qui est importante.

Arriver à Clermont, c'est un tournant dans votre carrière ?

C.L.: Oui, c'est un tournant d'abord parce que j'ai la chance d'intégrer un club de prestige, et aussi parce que je sors d'une année galère, donc j'ai vraiment envie de basculer vers autre chose. Cette année est importante pour moi, je vais tout faire pour qu'elle se passe bien, et j'espère qu'on va se faire plaisir c'est le plus important. Mais au vu de l'effectif, j'ai bon espoir qu'on passe une bonne saison.

" Je sors d'une année galère, donc j'ai vraiment envie de basculer vers autre chose"

Au cours de cette séance, on vous a vu beaucoup communiquer avec Brock James ?

C.L.: J'ai envie de dire que ça va être un peu « mon père ». Que ce soit lui ou Mike (Delany), ce seront un peu mes repères parce qu'on joue au même poste et qu'ils ont l'habitude des noms. Je vais essayer d'apprendre le plus vite possible mais c'est important d'échanger, et d'avoir deux joueurs comme eux à ce poste comme exemples, avec l'expérience qu'ils ont, c'est vraiment un plus pour moi. Ils ont affiché dans les vestiaires une partie des combinaisons qui vont se faire pendant la saison pour avoir un aperçu, et aujourd'hui on a commencé à intégrer deux trois choses parce que le premier match de championnat va arriver très vite, donc il faut tout de suite se mettre dans le bain.

Comment s'est passé votre premier mois en Auvergne ?

C.L.: Je voulais m'acclimater un peu avant de commencer la saison, donc j'en ai profité pour déménager et trouver des plages horaires pour aller m'entraîner. Je suis juste rentré quelques jours pour me marier, mais j'ai attaqué le programme individuel il y a trois semaines. Avec les préparateurs physiques et quelques joueurs qui étaient là un peu tous les jours, Loïc Jacquet, Raphaël Chaume, Ludovic Rado, Mike Delany, Benson Stanley... ça m'a permis de connaître un peu le groupe, d'être dans le bain avant de rattaquer ce lundi, et de me sentir un peu plus à l'aise.

Le climat vous convient ?

C.L.: Quand j'ai signé à Clermont, tout le monde nous a parlé à ma femme et moi de froid et de neige, mais on a passé un mois ici pendant lequel il a fait très chaud, donc pour le moment ça va. Et vous savez, on vient du Pays Basque où l'hiver il pleut beaucoup, donc il n'y a pas de souci avec ça. L'important c'est que le rugby se passe bien, qu'il vente, qu'il neige ou qu'il fasse beau, le reste est secondaire.

Propos recueillis par Julien TEILLER

Camille Lopez aà l'entraînement avant un match - 16 février 2013
Camille Lopez aà l'entraînement avant un match - 16 février 2013 - Icon Sport

 
 

commentaires


  • jeanber8117/07/2014 18:11

    @Spinach et le CO toi tu dois être aigris

  • Spinach14/07/2014 11:31

    Encore le mythe de Broke James mauvais défenseur... Perso, il est bien meilleur que ce qu'on raconte. Les équipes adverses attaquent souvent la ligne au niveau du 10 contre Clermont car c'est supposé être leur point faible (et qu'elles ne savent que faire ça, souvent) or je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà vu Broke se dérober. Après, c'est sûr, il régale tellement au niveau animation par son jeu au pied, sa vision, ses petits crochets et ses amours de passes que sa défense, effectivement, en devient presque quelconque... S'il y a un bémol à faire, c'est plus au niveau mental, dans les gros matchs. Mais allez Broke ! Fais moi mentir cette année !

  • Spinach14/07/2014 11:20

    Toulon, Montpellier, Racing, Stade Français, UBB, Toulouse... Quand je regarde toutes ces belles équipes je me dis qu'il faudra commencer pied au plancher si on veut être dans les 6 ! Les années de transition, ce n'est jamais facile à négocier... En tout cas, bonne chance à Camille ! ça ne va pas être facile de gagner du temps de jeu mais je suis sûr qu'avec Broke il va beaucoup progresser.