Toulon Racing - 2 Aout 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

RCT-Racing (présentation) - A l'épreuve du crash test

A l'épreuve du crash test

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/08/2013 à 09:17 -
Par Midi Olympique - Le 24/08/2013 à 09:17
Un choc pour cette ouverture de la 2ème journée de championnat qui pourrait bien être l'affiche du 31 mai au stade de France prochain, pour la finale du Top 14. Les Franciliens viendront briguer leur deuxième victoire de la saison en terrain toulonnais ce soir à 20h50.

LE CONTEXTE

L'heure du choc a sonné, les deux armadas au recrutement de première classe vont s'affronter ce samedi soir (20h50) pour la 2e journée du Top 14 qui se présente déjà comme une finale avant l'heure. Le RCT aura à coeur d'ouvrir son compteur de victoire dans son antre de Mayol, après avoir accroché un match nul à Montpellier (22-22). De son côté, le Racing a besoin de se rassurer suite à un match difficile face à des Brivistes qui se sont vu échouer à 4 points (19-15) des Ciel et Blanc fébriles qui n'attendaient pas une équipe corrèzienne à ce niveau. Ce soir, notre oeil se portera également sur les deux numéros 10, stars de leurs effectifs respectifs, Jonny Sexton et Jonny Wilkinson qui constituera un véritable match dans le match, le roi de Mayol contre le prodige irlandais. L'Anglais qui a déjà conquis son public à la rade contre le joueur arrivé de Leinster qui doit encore faire ses preuves et envoûter le public francilien.

ILS ONT DIT:

Icon Sport

Cette semaine, le deuxième ligne Bakkies Botha a réaffirmé les ambitions du RCT: "On a prouvé que nous n'étions pas des mercenaires en disputant quatre finales en deux ans et en étant champions d'Europe. Notre but à tous est de gagner", confirme-t-il. Pierre Mignoni, l'entraîneur des arrières varois s'attend quant à lui à un match très "difficile" contre le Racing qui a fait un "non-match contre Brive et qui va être revanchard à Mayol". De son côté, Laurent Travers, humble, admet "qu'il y a encore un écart entre Toulon et le Racing". L'entraîneur champion de France annonce que "l'équipe va à Mayol sans aucune pression de résultat".

LES EQUIPES:

PA Sport

Pour le RCT, le numéro 9 Sébastien Tillous-Borde commencera le match. A noter le retour de Mathieu Bastareaud qui débutera la rencontre sur le banc. Andrew Sheridan, le pilier gauche, sera lui titulaire malgré un match délicat face à Montpellier. L'effectif toulonnais se voit également amputé de Fernandez-Lobbe et Bryan Habana qui sont retenus pour le Four-Nations.
Côté Racing, le centre international Jamie Roberts fera ses premiers pas sur les pelouses du Top 14. Dan Lydiate sera quant à lui sur le banc comme Fabrice Estebanez. Les Franciliens devront composer avec l'absence de ses joueurs argentins retenus pour le Four-Nations Juan José Imhoff et Juan Martin Hernandez qui est lui blessé.

STAT: 1

Le Racing Métro est la seule équipe qui s'était imposé à Mayol la saison dernière sur le score de 19-15. 

 
 

commentaires


  • ParcequeJJ25/08/2013 02:57

    @jone64 c est comme ça à mayol et c est en nous on est des morts de faim !!!

  • patrikpatoche24/08/2013 18:05

    Je pense que pour certains un an de plus va se faire sentir dans quelques mois.

  • padridedoc24/08/2013 14:16

    41 à 14 sic Jouer Toulon, c'est impressionnant. Quand il déroule leur jeu c'est un régal. Quand on imagine le perce muraille qu'est Bastareau, quand on imagine un Habanna, un Williams et consort, quand on voit un Smith qu'il a fallu protéger du match de boxe du pilier fidjien du RM,en le corrigeant enfin. Quand on imagine un Castrogiovanni presque impossible à stopper. Les toulonnais faisaient craindre une raclée encore plus monstrueuse. Toulon auraient pu planter au moins trois essais de plus si ils avaient eu des mains pour tenir le ballon en première période ou un deux contre six en fin de match. Évidemment pour faire face il faut un rugby carré et un jeu clair pour planter de vrais essai. Sinon il reste le "pas vu pas pris", un arbitrage fidèle à la ligue qui veille à ce que les règles soient plus équitables pour certains club que d'autres. L'arbitre a tellement aimé la démonstration de rugby qu'il demandait à le revoir à la vidéo, même Mayol en redemandait en chantant "vidéo, vidéo" Il aura fallu un carton jaune, un carton rouge et un quart d'heure incessant de coup de sifflet pour permettre l'essai arbitral du RM. Le MHR a profité de ce hachage à coup de sifflet ou de pause hydratation pour interrompre le coït . Ou alors l'arnaque à la règle type Parra et des clermontois. Et dans ce rugby virtuel les journaleux font merveille c'est leur métier, ils s'y engouffrent en créant des polémiques inutiles grâce à des entraîneurs qui oublient à quel sport ils sont, leurs valeurs ne sont pas celle du rugby mais du pognon qui n'est qu'un outil pas une fin en soi, mais pour eux tout est bon pour vendre leur soupe, leur app, leur pub, c'est comme ça qu'ils monnayent leur job superficiel. Pas grave finalement on s'aperçoit que depuis des années de dénigrement tout ce virtuel ne tient pas, hier le rugby a gagné avec une démonstration fantastique, parce que Toulon.