RCT : Après Bernard Laporte, Mourad Boudjellal passe la deuxième lame sur Serge Blanco

Après Laporte, Boudjellal passe la deuxième lame
Par Eurosport

Mis à jourLe 23/07/2013 à 20:17

Publiéle 23/07/2013 à 19:11

Mis à jourLe 23/07/2013 à 20:17

Publiéle 23/07/2013 à 19:11

Article de Eurosport

Après Bernard Laporte, Mourad Boudjellal conteste dans Sud Ouest le jugement de Serge Blanco sur la "démesure" du recrutement du Rugby Club Toulonnais. Avec le sens de la formule qui le caractérise, le président du RCT conteste les dernières orientations de l'AG de la Ligue. Il annonce la création d'un Mondial des clubs, dernier rouage de sa volonté de moderniser le rugby.

Double plaquage sur Serge Blanco. A Toulon, les propos de la grande figure du Biarritz Olympique sur le recrutement "démesuré" du RCT ont quelque peu épicé la période de préparation, pourtant peu propice aux petites phrases. Au lendemain de Bernard Laporte, c'est Mourad Boudjellal qui, dans les colonnes de Sud Ouest, a repris la main sur le sujet. Comme souvent, le guide des champions d'Europe joue sur la corde de l'entrepreneur précurseur en guerre contre un monde du rugby engoncé dans des carcans.

"Dans pas longtemps, il va falloir commencer à nous respecter et arrêter de pointer du doigt ceux qui créent de la richesse, demande-t-il. On crée les richesses, on les partage, c’est très bien. Mais si nous ne représentons pas le rugby qu’ils apprécient, j’aimerais que certains soient cohérents et ne délocalisent pas les rencontres quand on vient." Boudjellal affirme encore : "Dans le rugby, pour avoir de la promotion, il vaut mieux avoir des connaissances que des compétences…" Cet entretien n'en reste pas moins une contestation par sur le fond des orientations tracées lors de l'Assemblée générale de la Ligue, dont le jugement de Serge Blanco n'est à ses yeux que la conséquence.

CE QU'IL N'AVAIT JAMAIS DIT

Le Mondial des clubs que Mourad Boudjellal porte sous le bras depuis quelques semaines va se matérialiser. Une annonce sera faite jeudi, affirme le Toulonnais à Sud Ouest. "On va essayer d’organiser un match entre le vainqueur de la Coupe d’Europe et celui du Super 15, dit Boudjellal. J’ai déposé le nom de ‘‘Coupe du monde des clubs de rugby’’ à l’Inpi, puisque figurez-vous que cela n’existait pas.... On va essayer de créer sur ce match un modèle économique qui bénéficie surtout à ses acteurs." Si cette annonce n'est en rien une réponse directe aux appréciations de Serge Blanco, elle illustre l'image que Mourad Boudjellal entend donner de sa personne, de son club et ses projets dans l'environnement du rugby français. Toulon contre les Brumbies, les Chiefs, les Crusaders ou les Bulls, c'est pour bientôt. Avec son recrutement "démesuré", Toulon fera-t-il face ?

0 commentaire
Vous lisez :