Jerome FILLOL - Stade français-Perpignan - 29 décembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Phrases choc 24e journée Top 14 - Jérôme Fillol: "Je suis en colère"

Fillol: "Je suis en colère"

Par Fabien Pomiès
Dernière mise à jour Le 13/04/2014 à 10:59 -
Par Fabien Pomiès - Le 13/04/2014 à 10:59
Le dépit de Fillol, la joie de Trinh-Duc, le soulagement de Lanta ou le message de David aux supporters... Les phrases marquantes de la 24e journée (2/2).
 

Richard Choirat (pilier de Grenoble): "On peut d'abord retenir notre deuxième mi-temps, durant laquelle on a remis les choses à l'endroit. Au vu des résultats de ce soir, on peut aussi retenir notre point de bonus défensif. C'était un match fou. On avait préparé les choses toute la semaine et on a pa su être en place en première mi-temps. Ensuite, on inscrit trois essais et on va chercher ce point de bonus défensif avec le coeur. On a des regrets car on sait que l'on peut jouer comme ça pendant quatre-vingt minutes. Cela fait un moment que l'on avait pas fait quarante minutes de cette qualité. On a repris confiance. Maintenant, il faut préparer le match face à Bayonne."

François Trinh-Duc (ouvreur de Montpellier): "L'objectif, c'était la qualification pour les phases finales, et je crois que c'est acté ce soir (samedi, ndlr). On est ambitieux et on a envie de plus. On a réalisé un gros pas en venant gagner ici même si nous avons eu une seconde période difficile. On est très fiers de notre groupe. On a essayé de produire du jeu en première période et cela nous a sourit puisqu'on marque deux beaux essais. On savait que Grenoble n'allait rien lâcher. Cette équipe joue le maintien et possède une force de caractère. Ils ont trouvé les opportunités alors que nous étions sur le reculoir. On retiendra notre victoire, très importante pour la qualification."

Jérôme Fillol (demi de mêlée du Stade français): "On a manqué de réalisme dans les 20 mètres bayonnais. L'Aviron avait un gros coup à jouer et a montré plus de faim que nous parfois. On n'a plus notre destin en main. Je suis en colère. A mon grand âge, je n'aurais pas encore beaucoup de chances de disputer des phases finales. J'espère que les jeunes en prendront conscience à l'avenir"

" Je comprends les spectateurs qui ont montré leur mécontentement mais on ne peut pas toujours être les plus beaux et les plus forts. "

Christian Lanta (entraîneur de Bayonne): "Ce n'est pas une victoire usurpée même si une fois de plus, cardiaques s'abstenir. On a réalisé une bonne première mi-temps tactique, en alternant le jeu au pied et à la main. On peine hélas toujours dans la concrétisation et en milieu de deuxième période, on a commis quelques erreurs défensives. Mais on va retenir la victoire et le fait qu'on a notre destin en main pour le maintien. Il nous faut gagner encore un match"

Nicolas Godignon (entraîneur de Brive): "Je suis fier des joueurs même si nous avons une pointe de regret. Nous avons fait trop de fautes en début de seconde mi-temps pour espérer mieux. Je regrette surtout cet essai que nous prenons à la dernières seconde de la première mi-temps. Prendre un point à Toulouse, cela ne nous était pas arrivé depuis longtemps et il faut s'en contenter. 56 points c'est bien pour un promu. L'objectif c'est de conserver cette 9e place et l'idéal serait d'accrocher les 60 points. On va continuer à jouer, il reste deux matches et on pensera à la saison prochaine le soir de la 26e journée."

Yann David (centre de Toulouse): "Même si nous n'avons pas vu de grandes envolées, c'est une victoire et c'est le plus important. Ces quatre points vont nous faire du bien. Cette défaite au Munster nous a fait du mal. On a essayé d'évacuer cela rapidement et il faut continuer. Il y a un peu de pression sur nos épaules. Le classement est vraiment serré et peut-être qu'inconsciemment cela a un impact sur notre façon de jouer. Je comprends les spectateurs qui ont montré leur mécontentement mais on ne peut pas toujours être les plus beaux et les plus forts. On a les ressources pour bien finir le championnat même si un très gros défi nous attend à Oyonnax le week-end prochain."

Yann DAVID - Racing Métro-Toulouse - janvier 2014
Yann DAVID - Racing Métro-Toulouse - janvier 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×