Top 14

Montpellier: le moment idéal pour jouer Toulouse ?

Vainqueur éclatant au match aller (25-0), le MHR se déplace sur la pelouse du Stade Toulousain samedi soir à 20h35 pour une revanche très attendue. Qui se jouera néanmoins dans un contexte particulier dû aux absences perturbant les deux formations.

 
Montpellier: le moment idéal pour jouer Toulouse ? - Rugby - Top 14DPPI
 

Il n'y a, d'après la légende, pas de bon moment pour jouer contre Toulouse. Même s'ils paraissent un peu plus friables cette saison qu'ils n'ont pu l'être, les pensionnaires d'Ernest-Wallon demeurent invariablement membres de la liste des "gros bras" du championnat de France. Ce qui ne les a pas empêchés de chuter une fois à domicile cette saison. C'était en H Cup, face aux Irlandais du Connacht, et le résultat avait fait grand bruit dans le petit monde du rugby. Alors si la plus modeste des provinces irlandaises l'a fait, le rêve est-il interdit pour les Cistes?

Peut-être pas, à en croire les dires de René Ranger, qui s'il ne connaissait pas les Castrais avant de les rencontrer il y a plusieurs semaines, est au fait du danger quand il s'agit de croiser le fer avec les Haut-Garonnais. Insuffisant pour lui faire perdre son optimisme ? Pas sûr. "Je suppose que c'est un avantage d'aller jouer Toulouse maintenant, alors qu'ils ont plusieurs joueurs internationaux manquants. C'est aussi notre cas, mais dans l'ensemble, s'il y a un moment pour les prendre, c'est peut-être maintenant", estime-t-il. A l'entendre, on sent tout de même poindre une certaine réserve. Comme le rappelle le Néo-Zélandais, Montpellier paie également un lourd tribut à la scène internationale. En plus d'une liste de blessures qui n'en finit plus de se garnir.

Entre humilité et lucidité

"Ce sera un des matchs les plus importants de la saison. De là à dire que c'est le moment d'aller faire un coup à Toulouse... C'est ce que nous avions dit l'année dernière et nous en avions pris trente ! Dire ça serait manquer de respect à cette équipe", lâche Benoit Paillaugue. De quoi doucher l'enthousiasme des plus véhéments. Car si la liste des absents côté toulousain a de quoi faire saliver (Maestri, Dusautoir, Nyanga, Picamoles, Doussain, McAlister, Médard, Huget, Fickou...), les Héraultais ne sont pas en reste. A l'issue de la séance d'entrainement du mardi, Fabien Galthié a ainsi pointé du doigt ses propres problèmes d'effectif: "Je pense qu'on a autant d'absents qu'eux, avec six joueurs en sélections (France, Géorgie, Ecosse, ndlr), et à peu près autant de blessés." Et là encore, les noms des manquants sont éloquents: Mas, Figallo, Nariashvili, Hamilton, Beattie, Gordgodze, Ouedraogo, Pélissié, Nagusa...Voire peut-être Trinh-Duc. Auxquels il faut ajouter les incertitudes planant sur les participations de Bias et Privat (blessures).

Alors, dans un Top14 où tous les points risquent de compter, que peut espérer le MHR de son voyage chez les Rouge et Noir ? Le technicien répond: "J'espère qu'on va être présent. Ce serait présomptueux pour une équipe qui n'a jamais gagné à Toulouse d'annoncer la couleur. Je souhaite juste qu'on montre un beau visage". On pourra évidemment regretter que les deux équipes, après un match aller qui avait marqué les esprits, ne puissent en découdre à nouveau en pleine possession de leurs moyens. Dans ces conditions, la différence dans la deuxième manche pourrait s'avérer plus infime que les autres saisons. Et si c'était bel et bien l'année ou jamais pour le MHR...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |