Top 14 > - Montpellier

Montpellier: Le faux départ


Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/08/2013 à 11:37 -
Par Midi Olympique - Le 27/08/2013 à 11:37
Le faux départ du MHRBattu à Biarritz samedi (12-19), Montpellier est lanterne rouge du championnat. L'équipe héraultaise, la seule à n'avoir pas remporté un match cette saison, est déjà en retard sur son tableau de marche. La réception de Brive samedi sera déjà capitale.
 

Seulement deux journées ont passé et c'est déjà le temps des regrets pour Montpellier... "Il y en avait beaucoup après le match nul contre Toulon et il y en a encore ici, ne cachait pas Mohed Altrad, le président, dans les coursives d'Aguiléra samedi soir. Nos adversaires doivent être très heureux parce qu'ils ont remporté des matchs qu'ils n'espéraient pas gagner. Nous avons bien joué et, une nouvelle fois, le résultat n'est pas là". Conséquence directe: le club héraultais, qui espérait compter cinq à huit points à l'issue des deux premières journées, n'en totalise que trois. Et pointe à la dernière place du classement. La saison est longue mais, pour une équipe aux ambitions affichées de barrage à domicile, le moindre point (perdu) compte.

Ivaldi: "Rester optimiste"

C'est pourquoi la victoire sera déjà obligatoire ce week-end face à Brive. Au-delà des bénéfices sur le plan comptable, un succès validerait enfin le lourd travail de préparation effectué cet été. "C'est dur de perdre comme ça après les trois mois que nous avons passés, concédait le deuxième ligne, Robins Tchale-Watchou, samedi. Et c'est d'autant plus frustrant qu'on a su se créer des occasions d'essai". Cinq exactement... dont quatre ont été refusées après arbitrage vidéo. En manque cruel d'efficacité près des lignes, le MHR a laissé filer une victoire qui lui tendait les bras, comme le week-end précédant face à Toulon.

La vidéo a tourné en ce début de semaine pour comprendre les raisons de cette défaite. Car l'arbitrage n'explique pas tout. "On ne veut pas se cacher derrière ça, il faut analyser pourquoi nous n'avons pas réussi à concrétiser nos temps forts", assurait l'entraîneur des avants Mario Ledesma. Comprendre. Et passer à autre chose. Dès le retour de la Côte basque, effectué en avion samedi soir, le staff a essayé de dédramatiser la situation et de se tourner vers la réception de Brive. "J'espère que ce match va lancer notre saison, concluait le talonneur Mickaël Ivaldi. La clé, c'est de ne pas s'affoler et de rester optimiste. Ce n'est que le début de la saison ! Et on fait de très bonnes choses. Il faut juste marquer maintenant".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×