Matthias Rolland - castres - 16 juillet 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Mathias Rolland: "Gagner chez un promu est devenu une sacrée performance"

Rolland: "Gagner chez un promu est devenu une sacrée performance"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/10/2013 à 09:50 -
Par Midi Olympique - Le 03/10/2013 à 09:50
Toujours aussi impérial à domicile, le Castres olympique reste en quête d'un succès en déplacement. Le prochain défi du champion de France les conduit à Brive. Problème : le promu enchaîne les prestations aussi solides que convaicantes. Le manager tarnais Matthias Rolland s'en méfie grandement. 
 

Les joueurs ont-ils conscience de la dangerosité du déplacement qui se profile à Brive, équipe surprise du début de saison ?

Mathias ROLLAND: Ca s'impose comme une évidence par rapport à ses matchs à domicile et à sa prestation à quatorze Grenoble. Personne ne prend cinq points contre l'Usap facilement. Ce sera très dur, n'importe quelle personne qui suit un minimum le Top 14 en a conscience... Tous les joueurs savent où ils vont mettre les pieds samedi. Brive est plus qu'un promu, son classement britannique parle en sa faveur.

Justement, c'est ce classement britannique qui vous préoccupe avec cette victoire tant attendue à l'extérieur...

M.R.: Avec les bonus, il est quelque peu bouleversé mais il faut en tenir compte. Il nous manque encore cette fameuse victoire à l'extérieur pour pouvoir aborder nos matchs avec plus de sérénité. L'objectif du début de saison était d'avoir le plus rapidement possible un succès en déplacement, ce n'est pas encore arrivé. Mais les années précédentes, perdre chez un promu était une contre-performance ; maintenant, y gagner devient une sacrée performance.

Que craignez-vous le plus chez les Brivistes ?

M.R.: Les qualités de ce groupe sont bien connues. Il n'a pas beaucoup changé à l'intersaison, la plupart des hommes forts sont restés, il bénéficie d'une cohésion évidente... Mais il n'y a pas qu'un paquet d'avants et des valeurs : c'est aussi une équipe capable de jouer au rugby et de marquer de beaux essais.

Castres reste sur deux victoires à Amédée-Domenech. Ces résultats ont-ils valeurs d'enseignements ?

M.R.: De l'eau a coulé sous les ponts depuis même si une bonne partie des joueurs étaient déjà présents. Mais Brive n'est pas dans les mêmes dispositions qu'à l'époque : le club s'est reconstruit et est dans une bonne dynamique. Si je me souviens bien, lors de ces deux derniers matchs, ils étaient davantage en souffrance.

Concentration et efficacité sont encore les maîtres mots de ce déplacement. N'avez-vous pas l'impression de vous répéter, avant chaque match à l'extérieur ?

M.R.: C'est la même problématique à chaque déplacement, c'est vrai, mais il faut arriver à passer ce cap à un moment. Serge (Milhas) et Darri (Darricarrère) insistent beaucoup dessus car c'est ce qui nous manque. Contre le Racing-Metro, encore, notre première mi-temps a été de très haute volée mais il a manqué la concrétisation et, en plus, l'arbitre nous refuse un essai. C'est récurrent mais il ne faut pas lâcher. A l'entraînement, nous appuyons beaucoup sur la concentration.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×