Tomas - Castres Toulouse - 21 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Castres

Julien Tomas (Castres): "On est impatient dans les moments décisifs"

Tomas: "On est impatient dans les moments décisifs"

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 24/09/2013 à 09:48 -
Par Midi Olympique - Le 24/09/2013 à 09:48
Le demi de mêlée du CO revient sur la lourde défaite des siens sur le terrain du Stade toulousain.
 

On imagine beaucoup de déception avec cette défaite à Toulouse (26-9). Pourtant, vous sembliez tenir le match en première mi-temps…

Julien TOMAS: D’abord, on a pu assister à un long round d’observation. Oui on tient le match, on est dans les clous pendant toute la première période mais on pèche un peu devant la ligne adverse. Ça fait quelques matches d’ailleurs, peut-on être qu’on est impatient dans les moments décisifs. On a deux trois occasions et justement il fallait savoir les concrétiser. Contre une équipe comme Toulouse, cela ne pardonne pas. En seconde période, ils ont su être patients et dérouler leur jeu pour creuser l’écart. Pourtant, à la mi-temps, on revenait sur le terrain avec beaucoup d’envie mais on a péché dans la finition.

Vous avez été beaucoup pénalisés également…

J.T: Notre problème, c’était également la discipline. A l’extérieur ça coûte très cher. Le Stade toulousain a été meilleur et mérite sa victoire. Mais à l’arrivée, le score est lourd. Il y a deux exploits de McAlister qui changent totalement le match. Du coup, on bataille pour revenir mais face à Toulouse c’est très difficile. On n’a pas su scorer au bon moment. Si sur nos deux occasions on en met une au fond, on transforme la rencontre.

Vous avez manqué de patience face à Toulouse ?

J.T: C’est peut-être un manque de rigueur, de discipline envers nous-même. Il faut être plus exigent. Toulouse a su mener son match jusqu’au bout. Il fallait trouver les solutions face à une équipe solide. On a voulu conserver dans un premier temps, jouer sur les largeurs pour déplacer cette grosse défense. Il fallait enfoncer le clou quand on en a eu l’occasion et c’est vraiment ce qui nous a manqué. Face à une écurie comme celle-là, ça ne pardonne pas.

Les semaines sont-elles plus compliquées ?

J.T: On est en train d’enchaîner trois gros matches face à Toulon, Toulouse et le Racing Métro. Deux à la maison et un à l’extérieur. On est dans l’urgence à domicile, on a pas le droit de perdre. Il faut se rattraper et préparer au mieux l’opposition contre le Racing Métro. Même si on a pris des bonus défensifs à l’extérieur, on n'a toujours pas réalisé d’exploit pour se mettre à l’abri des autres équipes qui bataillent pour le haut du tableau.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

Votre dose de sport quotidienne livrée tous les matins dans votre boîte mail

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×