Jamie Roberts - Racing - 25 janvier 2014 - Icon Sport
 
Top 14 > - Racing-Metro

Jamie Roberts (Racing): "Le titre ? Oui, c’est un rêve"

Roberts: "Le titre ? Oui, c’est un rêve"

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/04/2014 à 17:22 -
Par Clément Mazella - Le 18/04/2014 à 17:22
Quatrième avec six points d’avance sur le septième et le huitième, le Racing-Metro peut assurer sa qualification en barrage dès samedi contre Clermont. Le trois-quarts centre gallois Jamie Roberts nourrit beaucoup d’ambitions pour son club sur cette fin de saison.
 

Comment avez-vous vécu ce retour spectaculaire du Racing-Metro dans le premier tiers du classement ?

Jamie ROBERTS: Il y a quatre mois, le Racing était dans le ventre mou du Top 14, en neuvième ou dixième position. Nous n’avions pas gagné beaucoup de matchs lors de la première partie de saison. L’équipe a redressé la barre après Noël, et a amélioré son jeu. L’état d’esprit est très bon depuis sept-huit rencontres, et nous sommes plus soudés depuis deux mois. Il était très important de gagner les deux matchs successifs à l’extérieur, contre Grenoble et le Stade français, car sinon cela aurait été cuit pour les barrages. L’expérience des internationaux et des cadres a beaucoup compté dans nos résultats.

Votre retour en forme du Tournoi des VI Nations a aussi contribué à la bonne marche du Racing-Metro…

J.R: L’intensité nécessaire pour disputer le Tournoi des VI Nations, les internationaux l’ont ramené à leur retour au Racing. Que ce soit Dan Lydiate, Mike Phillips, Jonny Sexton, moi-même et tous les autres. On peut voir que cela a été bénéfique en regardant les résultats de l’équipe. Sur un plan personnel, je revenais de blessure et je n’avais participé qu’à trois matchs avant le Tournoi. Aujourd’hui, je me sens bien. Je suis débarrassé de mes blessures, ce qui est agréable, et je souhaite juste apporter ma pierre à l’édifice du Racing-Metro. La dynamique est très positive, et j’espère que nous irons au bout.

" Nous devrons certainement produire notre meilleure performance de l’année pour battre Clermont"

Les Anglo-Saxons ont la réputation d’être à la fois ambitieux et pragmatiques. Le Racing compte six points de plus que le septième et quatre de moins que le deuxième. Lequel des deux côtés regardez-vous le plus ?

J.R: Je regarde vers le haut, mais je sais aussi qu’on peut tout perdre si on s’incline lors de nos deux derniers matchs. Clermont est une très grande équipe. Nous les avons battus une fois cette saison, chez nous, et eux nous ont battu deux fois à Marcel-Michelin. Ils ont beaucoup d’internationaux et ce sera clairement un match très difficile et important pour nous. C’est une équipe complète avec un pédigrée international, et je suis très excité à l’idée de les jouer. Pour les battre, nous devrons certainement produire notre meilleure performance de l’année. La dynamique du Racing va crescendo depuis deux mois, ce qui est très important pour la fin de saison. L’an dernier, Castres a terminé sixième de la phase régulière et a gagné le Top 14. Nous essayons de faire la même chose, à savoir terminer fort ce championnat.

Vous rêvez donc du Bouclier de Brennus dès cette année…

J.R: C’est un rêve, oui. Ce serait un exploit formidable pour cette équipe, par rapport à d’où elle vient. Ce serait déjà très bien de participer aux play-offs, car avant Noël, je me répète mais nous étions neuvièmes ou dixièmes. On était mal parti dans ce championnat et puis nous nous sommes ressaisis durant la seconde partie de saison. Nous avons grandi tous ensemble et ce serait déjà un exploit de terminer dans les six premiers, même si nous allons nous fixer comme objectif d’être de finir dans les deux premiers. Les entraîneurs savent comment faire pour gagner.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×