Guillaume Bousses - Oyonnax 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Oyonnax

Guillaume Boussès (Oyonnax): "Il est temps que nous basculions"

Boussès: "Le public de Mathon nous fait nous donner à 200%"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/09/2013 à 10:23 -
Par Midi Olympique - Le 17/09/2013 à 10:23
Le centre Guillaume Boussès reconnait que l'apport du public de Charles-Mathon est indéniable. Cela tombe bien: l'USO va recevoir coup sur coup le Stade français et Toulon.
 

Que vous a-t-il manqué pour espérer réussir un bon résultat à Bordeaux-Bègles (défaite 35-10 NDLR) ?

Guillaume BOUSSES: Quelques ambitions, un esprit un peu plus combatif, moins de fautes, quelques rebonds favorables. On n'a pas su construire compte tenu des conditions météo et de l'envie des Bordelais. Il serait temps qu'on réagisse lors de nos prestations à l'extérieur si l'on veut bien figurer dans ce championnat. Nous savons bien nous surpasser à domicile.

Tout n'a pas été catastrophique pour autant...

G.B: Disons que nous avons eu quelques sursauts d'orgueil. Mais nos choix n'ont pas été suffisamment pertinents.

Qu'est-ce qui vous transcende quand vous jouez à Charles-Mathon ?

G.B: Nous sommes vraiment portés par le public et tirés par les joueurs plus anciens. Ce qui nous fait nous donner à 200%. Nous y mettons des ingrédients qui nous ont manqué aujourd'hui et lors de nos sorties précédentes. Dans les têtes, il est temps que nous basculions sur une volonté d'être plus agressifs, du début à la fin des rencontres à l'extérieur.

Vous allez recevoir le Stade français le prochain week-end et Toulon le suivant. Que vous inspirent ces deux rendez-vous?

G.B: Les Parisiens sont en pleine confiance, c'est l'équipe en forme du moment. Quant aux Toulonnais, je pense qu'il est inutile de les présenter. Ce sera deux gros matchs qui vont nous positionner. La semaine sera laborieuse.

Le moral des troupes n'est-il pas trop atteint?

G.B: Il est très bon, je vous rassure, nous vivons très bien ensemble. Nous essayons d'avancer à partir de nos erreurs, en essayant de les gommer, bien sûr. J'espère simplement qu'on ne se réveillera pas trop tard. Tout est compté.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×