Julien Caminati - Grenoble Toulouse - 30 novembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Grenoble-Clermont: Un sommet volcanique

Un sommet volcanique

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/02/2014 à 11:04 -
Par Fabien Pomiès - Le 14/02/2014 à 11:04
Grenoble, 6e, qui reste sur une déconvenue à Bordeaux-Bègles, reçoit vendredi soir le leader Clermont au Stade des Alpes, où le FCG n'a pas perdu qu'une fois... contre les Auvergnats il y a presque un an.
 

Volcanique. L'adjectif inscrit sur l'affiche de présentation du match Grenoble-Clermont où on voit Julien Caminati et Napolioni Nalaga en vedettes, est on ne peut plus clair. Le FCG veut effacer son échec à Bordeaux vendredi dernier (18-37). Pour cela, il va falloir passer l'obstacle auvergnat vendredi soir. Loin d'être une sinécure. "Il faudra faire le match parfait, être à 200 % de nos moyens, prévient Fabrice Landreau, directeur sportif du FCG. Il ne faudra faire aucune erreur pour être au niveau de la meilleure équipe du Top 14 et peut-être même européenne."

"Clermont, c'est ce qui se fait de mieux en ce moment", confirme l'ailier Julien Caminati, qui sera en charge des tirs au but. "Je pense que si on ne joue pas à 300 % vendredi soir, ça va être vraiment compliqué. A nous de mettre les choses dans l'ordre et d'être au top. Le plus important, c'est de faire un match propre, de s'envoyer pendant 80 minutes. Il ne faut pas se poser de questions, appliquer ce qu'on a travaillé toute la semaine". Même si l'ancien briviste annonce que "le plan personnel passe après l'équipe", il confie qu'il aura "une petite pensée pour tous les Coujous", les rivaux des Clermontois, avant le match. La rencontre sera pour la 4e fois de la saison, après trois victoires face à Toulon, Toulouse et Castres, "délocalisée" au Stade des Alpes. Un stade porte-bonheur ? "Pas contre Clermont" répond Fabrice Landreau. Les Auvergnats sont les seuls qui jusqu'à présent ont réussi à s'y imposer en neuf rencontres, Pro D2 et Top 14 confondus. C'était le 23 février 2013, une victoire 17-10 dans un froid polaire qui avait entraîné une fin de saison pénible pour les Isérois, défaits huit fois sur les neuf dernières journées de championnat.

Alexandre: "Un peu un match de la peur"

Cette équipe clermontoise est évidemment prise très au sérieux par les Isérois. "Des joueurs de classe internationale on en joue tous les week-ends, sauf que là il y en 23", souligne Julien Caminati. "On est très concentrés, très impliqués, indique Fabien Alexandre. Ce sont tous des très grands joueurs, très costauds, avec l'expérience du haut niveau. Pour les contrarier, il va falloir qu'on soit fort en conquête".

Le troisième ligne isérois plante le décor: "C'est un peu un match de la peur. On a pris une grosse fessée la semaine dernière à Bordeaux. On reçoit l'ASM, une grosse équipe contre laquelle on n'a jamais gagné en Top 14 (3 défaites en 3 matches, NDRL). Si on perd, on recommence à voir vers le bas, si on gagne on peut prétendre faire quelque chose". Un match charnière donc. "Sur le match de Clermont, compte tenu des résultats de la semaine dernière, on a un objectif principal qui est de gagner et de rester dans les six premiers", conclut Fabrice Landreau.

Alexandre - Grenoble - 30 novembre 2013
Alexandre - Grenoble - 30 novembre 2013 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×