Top 14 - - Fusion Biarritz-Bayonne

Fusion Biarritz-Bayonne - Biarritz fait front

Pointé du doigt par le président bayonnais Alain Afflelou la semaine dernière pour une supposée mauvaise santé financière, le Biarritz Olympique a tenu à démentir ces informations, que les dirigeants estiment calomnieuses.

 
Biarritz fait front - Rugby - Top 14DPPI
 

On ignore si le Pays basque est situé juste au-dessus de la jonction entre deux plaques tectoniques, mais force est de constater que l’Euskadi ne compte plus les tremblements de terre qui l’ont ébranlé ces derniers jours. La semaine dernière, Alain Afflelou et Serge Blanco annonçaient conjointement qu’ils travaillaient à un projet de rapprochement entre l’Aviron bayonnais et le Biarritz olympique qui ne formerait plus qu’une entité professionnelle basque. Une véritable bombe, suivie quelques jours plus tard d’une nouvelle déflagration: mercredi matin, Afflelou annonce via un communiqué qu’il "met fin aux discussions", et laisse entendre que les comptes biarrots sont en piteux état. Certaines rumeurs faisaient état d’un déficit de trois millions d’euros.

Blanco: "Comment peut-on se comporter de la sorte ?"

Scandalisés, les Biarrots ont tenu à apporter une réponse ferme, et dénuée de toute ambiguïté: "Trois millions de déficit ? Mais c’est n’importe quoi ! Et pourquoi pas douze millions tant qu’on y est ?", tonnait Pierre Bousquié, le bras droit de Serge Blanco, dans les colonnes de Midi Olympique ce vendredi. Le président basque, quant à lui, a tenu à souligner les mauvaises manières bayonnaises: "J’étais en réunion lorsqu’Alain Afflelou m’a appelé. On a convenu de se joindre plus tard. Un quart d’heure après, sans autre appel, le communiqué était tombé. Comment peut-on se comporter de la sorte ?".

L’affaire est désormais pliée. Le dossier "Fusion", renvoyé aux oubliettes. Mais il faut aussi gérer l'urgence. Attaqué de toutes parts, le Biarritz olympique fait front. Jeudi soir, ses joueurs ont apporté une nouvelle preuve de leur caractère: ils se sont imposés avec le bonus offensif contre les Anglais de Worcester, prenant ainsi provisoirement la première place de leur groupe. Ça, c’est une réponse.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |