Top 14 -  - Grenoble

Fabrice Landreau (Grenoble): "Je garde l'ensemble de mes prérogatives"

Alors qu'une vaste réorganisation du staff technique grenoblois était annoncée depuis lundi soir, Fabrice Landreau dément. Et en livre les détails.

 
Landreau: "Je garde l'ensemble de mes prérogatives" - Rugby - Top 14DPPI
 

L'annonce a été faite lundi que Bernard Jackman prenait le rôle d'entraîneur en chef pour la saison prochaine et que vous prendriez du recul, dans un rôle de directeur sportif. Qu'en est-il exactement ?

Fabrice LANDREAU: Ce n'est pas du tout cela. Il y a eu une méprise et une erreur de traduction, de l'anglais au français. Le mot "head coach" n'a pas la même signification dans notre culture que dans la langue anglaise. Si on reprend la chronologie, les choses sont les suivantes: Franck Corrihons a fait part de sa volonté de prendre du recul et de retrouver une activité dans la société civile, en prenant par ailleurs des responsabilités dans le secteur de la formation au sein de l'association. D'un autre côté, Bernard Jackman avait des contacts avec le Leinster et nous étions attentifs à cela. Lundi après-midi, Bernard m'a appelé pour me faire part de son intention de poursuivre une année de plus au sein du FCG. Une excellente nouvelle qui débouche sur la réorganisation suivante de notre encadrement: Sylvain Bégon garde ses responsabilités au niveau des avants et de la conquête. Mike Prendergast, qui s'occupait des skills, va travailler avec les lignes arrières. Quant à Bernard Jackman, jusque-là responsable de la défense, il va désormais travailler aussi sur tout ce qui concerne les zones de collision et le jeu d'attaque. Pour ma part, je garde mon rôle de coordinateur et d'arbitre.

Vous ne vous éloignez donc pas du terrain ?

F.L: Pas du tout, je garde l'ensemble de mes prérogatives. Au contraire, je pourrais même avoir à me rapprocher du terrain. Jusque-là, il m'arrivait certains jours de ne pas descendre sur le terrain. L'an prochain, je pourrais y être plus régulièrement. Tout cela partant du fait que nous avons décidé de ne recruter personne pour remplacer Franck (Corrihons NDLR) dans l'encadrement, mais plutôt de répartir ses responsabilités entre les personnes déjà présentes.

Question recrutement, le FCG semble avancer du côté des joueurs, notamment sur le centre du Munster Casey Laulala…

F.L: Les contacts avec Casey Laulala sont une réalité. Nous lui avons fait une offre. Mais il nous a tout de suite informé qu'il avait une offre du Munster, à laquelle il doit répondre demain (mercredi NDLR). Nous attendons sa réponse. Pour l'instant, on espère.

Votre situation confortable au classement facilite-t-elle votre tâche pour votre recrutement futur ?

F.L: La tâche la plus difficile, pour nous, est d'éviter le pillage pour conserver nos meilleurs joueurs. Nous avons perdu Marvin O'Connor et Thomas Bianchin il y a deux ans, Jonathan Pélissié et Lucas Dupont l'an dernier. Cette saison, la problématique est la même et tous les dossiers ne sont pas encore assurés. Le recrutement de joueurs extérieurs n'est pour nous que la seconde phase. Que ce soit pour Casey Laulala ou d'autres.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |