Galthié - Montpellier - 2 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Montpellier

Fabien Galthié (Montpellier) "Essayer de se construire un caractère"

Galthié: "Comme une équipe sonnée..."

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/11/2013 à 09:29 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 27/11/2013 à 09:29
Avant le déplacement au Racing-Métro samedi, Fabien Galthié revient sur la défaite face au C.O, l’arrivée des recrues dont un nouveau joker et les problèmes d’intégration qui en découlent.

Vous étiez personnellement très en retrait lors de la séance de ce mardi matin. Une nouvelle forme de coaching ?

Fabien GALTHIE: Non, on (les coachs) essaie de prendre des postures d'observation sur les différentes séances. Ça fait partie du roulement, il y en a qui animent, il y en a qui observent, ensuite on débriefe. On le fait assez régulièrement. (…) Il y a eu une contre-performance contre Castres, ça pose des questions, ça remet un peu le doute. Il faut essayer de trouver des éléments pour faire en sorte de rebondir.

Avec du recul, quel regard portez-vous sur cette contre-performance ?

F.G: C’est d'abord une défaite qui aurait pu être une victoire. Mais au-delà de ça, on avait quand même nos trois piliers droits qui étaient absents. Nous avons donc fait jouer notre quatrième pilier (Fa’amausili) et ça ne s'est pas bien passé. On a fait rentrer notre joker médical descendu de l'avion (Fa’anunu) et ça s'est bien déroulé. (…) Sur les dix absences, il y en avait neuf devant ! Plus des joueurs qui arrivent et qui, mine de rien, ont besoin de se connaître un peu pour jouer au rugby ensemble.

D’ailleurs, le "débarquement' se poursuit avec l’arrivée du joker médical de Fulgence Ouedraogo, le Néo-Zélandais Paul Grant…

F.G: Il jouait à Otago, huit et six. Il a été black pendant deux ans à sept. Il est arrivé lundi via Barcelone, très fatigué, ne parle pas français et ne sait pas où il est. Trouver des jokers médicaux en France aujourd'hui, ce n'est pas possible. En Fédérale oui, mais pas des professionnels. C'est un joueur qu'on avait déjà vu avant.

Un "étranger" de plus à intégrer… N’avez-vous pas peur d’avoir besoin de temps, à l’image de vos futurs adversaires du Racing-Metro ?

F.G: Ils ont des problèmes qui ressemblent un peu aux nôtres maintenant et que nous n'avions pas en début de saison. Des problèmes d'intégration, d'identité. C'est une présaison pour certains nouveaux, cinq. (…) On vit des moments compliqués. Il y a eu Trévise, Bayonne, Grenoble, Ulster, Castres... Cinq matchs comme ça (deux victoires). J'en suis conscient.

Qu’attendez-vous de ce déplacement au Racing-Métro ?

F.G: Ça va être très compliqué. Je ne vais pas prétendre quoi que ce soit. On est comme une équipe qui a perdu chez elle, qui est sonnée et qui va essayer de faire preuve de caractère, de se construire un caractère. Parce que ce n'est pas une question de jeu pour le moment, même s'il faudrait être plus en place. On se regarde, on se découvre. Nous allons nous découvrir dans la difficulté.

Galthié - Montpellier - 28 septembre 2013
Galthié - Montpellier - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • Estebanne29/11/2013 11:38

    Oui bien sûr! Avant de l'ouvrir tu ferait mieux de réfléchir, ton commentaire est totalement inutile mon ptit

  • NOPASARAAN28/11/2013 14:31

    Tjrs pas compris ? Regarde qui plussoie et arrête avec ctns 66. Les vrais interlocuteurs on les connaît ...

  • NOPASARAAN28/11/2013 14:27

    Ok, tu peux râler pour ça....mais je ne remets pas en cause le staff pour autant... Gardons confiance pour Sam et....ALLEZ LES CISTES!!!!!