Fabien Alexandre - Grenoble Bayonne - 19 avril 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Grenoble

Fabien Alexandre (Grenoble): "On n'a pas la prétention de dire qu'on va aller gagner à Toulouse" 

Alexandre: "On n'a pas la prétention de dire qu'on va aller gagner à Toulouse" 

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/04/2014 à 10:30 -
Par Clément Mazella - Le 29/04/2014 à 10:30
Le troisième ligne Fabien Alexandre, sans doute le meilleur grenoblois contre Bayonne, insiste avant tout sur la notion de plaisir que les Isérois doivent essayer de prendre à Toulouse malgré l'enjeu du maintien qui les concerne encore.

Est-ce que les trois jours de repos la semaine dernière ont permis d'évacuer la frustration et la déception du match nul contre Bayonne (21-21) ?

Fabien ALEXANDRE: On est vite passé à autre chose. On en a profité pour passer du temps en famille et faire autre chose. Chacun est resté tranquille.

Est-ce que vous sentez le groupe confiant pour essayer de ramener au moins deux points synonymes de maintien de ce déplacement difficile à Toulouse ?

F.A: Ça va être compliqué. On n'a pas la prétention de dire aujourd'hui qu'on va aller gagner à Toulouse. On va essayer d'être dans le positif, de faire un bon match. On sait que les Toulousains ont énormément besoin de points, nous un petit peu aussi. On essaie de bien travailler cette semaine. On est aussi un peu dépendant des résultats des autres (Bayonne, Perpignan et Oyonnax, en cas de défaite du FCG).

Comment Grenoble doit-il s'y pendre pour espérer un résultat à Toulouse ?

F.A: Pour espérer faire quelque chose à Toulouse, il faut faire un très gros match. On y va en essayant de profiter des instants présents. Cette semaine, il y aura une petite soirée pour féliciter et remercier ceux qui partent et ceux qui arrêtent. Il faut profiter de ces moments-là. Les saisons passent très vite. C'est un match pour aller se faire plaisir. Je ne pense pas que le jeu sera fermé. On va essayer de se retrouver comme sur la première mi-temps face à Bayonne, tenir le ballon et essayer d'avancer. Après, on verra au cours du match comment cela se passera.

L'un des problèmes du FCG est son inconstance sur 80 minutes, avec quelques bonnes périodes et d'autres plus creuses...

F.A: Oui, on a des périodes creuses où on encaisse des essais trop facilement. On met aussi beaucoup de temps pour les marquer. Il va falloir de la constance sur 80 minutes et ne rien lâcher.

" Ce n'est pas un match particulier, c'est un match comme les autres qu'on prépare comme les autres"

Est-ce que le fait d'avoir été repositionné troisième ligne centre depuis quelques matches change quelque chose pour vous ?

F.A: Non, j'ai été formé à ce poste. Après j'y ai un peu moins joué. Mon poste était plus troisième ligne aile. Je suis très content. Troisième ligne centre est un poste qui me plaît. On touche un peu plus le ballon, j'en profite.

Ce n'est pas le même rôle...

F.A.: Exactement, c'est un rôle différent. Il y a des décisions plus importantes à prendre. Il faut bien gérer les sorties de ballons derrière la mêlée, les chandelles. Troisième ligne aile est un poste où il faut être un soldat, on plaque un peu plus. C'est un poste dans l'ombre.

Est-ce que le fait de vous entraîner mercredi, jour traditionnel de repos, au lieu de jeudi change des choses dans la préparation ?

F.A: Non, ça ne change rien du tout, ça casse un peu la routine, les habitudes, c'est tout. On partira vendredi comme on le fait à chaque fois. Ce n'est pas un match particulier, c'est un match comme les autres qu'on prépare comme les autres.

Joie Fabien ALEXANDRE - grenoble bayonne - 19 avril 2014
Joie Fabien ALEXANDRE - grenoble bayonne - 19 avril 2014 - Icon Sport