Dewald Senekal - bayonne - 23 février 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Bayonne

Dewald Senekal (Aviron bayonnais): "Pour l'instant, je n'ai pas vraiment de réponse"

Senekal: "Pour l'instant, je n'ai pas vraiment de réponse"

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/12/2013 à 14:23 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 02/12/2013 à 14:23
Dewald Senekal, le deuxième ligne de l’Aviron bayonnais, revient sur la lourde défaite de son équipe à Castres (16-46). Avant d’affronter Oyonnax en championnat dans trois semaines, son équipe doit corriger le tir.

Avez-vous vraiment ressenti l’accélération de Castres après la pause ?

Dewald SENEKAL: Je crois que Castres a réussi à trouver une autre vitesse en seconde mi-temps. On a eu très peu le ballon et nos adversaires ont su bien accélérer. Ils ont bien passé les bras, ont passé le ballon après contact, la balle ne s’arrêtait jamais et nous, on a été pris à ce niveau-là.

Que manque-t-il encore à Bayonne pour gagner à l’extérieur ?

D.S: Si on regarde les résultats à l’extérieur, on n'arrive pas à ralentir le ballon, arrêter les vagues d’attaque qui vont vite. Il faut revoir à la vidéo avant de parler pour ne pas être trop négatif. Il faut s’améliorer pour le prochain match et réussir à récupérer de la vitesse.

Dans trois semaines, vous vous déplacez à Oyonnax. Que faut-il changer ?

D.S: Il y a beaucoup de boulot, il faut retrouver tous nos repères. Cela commence par une bonne conquête et par le fait de savoir garder le ballon. C’est très important pour réussir à gagner à l’extérieur. C’est très difficile en France mais il va falloir trouver cette solution. On se pose beaucoup de questions et avec le groupe, avec les entraîneurs, on va trouver des solutions. Mais pour l’instant, je n’ai pas vraiment de réponse.

Le problème vient-il du plan de jeu ou plutôt de l’état d’esprit ?

D.S: Au niveau de l’état d’esprit, je crois qu’on y était. On avait un bon état d’esprit, on a beaucoup couru sur le terrain mais la maîtrise n’était pas présente. Castres a su maîtriser son sujet et quand tu n’as pas le ballon au rugby, tu ne peux pas imposer de plan de jeu. Il faudra jouer plus intelligemment pour ne plus reproduire ce genre de match.