Article
commentaires
Top 14

Christophe Urios (Oyonnax): "Je ne peux pas tolérer ça"


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 06/10/2013 à 11:03 -
Par Rugbyrama - Le 06/10/2013 à 11:03
Urios: "Je ne peux pas tolérer ça"Le manager d'Oyonnax, Christophe Urios, n'a guère goûté à la lourde défaite de ses joueurs à Montpellier samedi (45-20). Il déplore le manque de régularité de son équipe, performante à domicile mais en grande difficulté hors de ses bases.

"On a subi en mêlée, sur les ballons portés et également en touche. Il faut que l'on change, on ne peut pas se contenter de faire un match sur deux. C'est notre seconde étape, à savoir exister à l'extérieur. Quand on prend 45 points, je ne vois pas ce qui est sévère. On ne peut pas se permettre de jouer par intermittence. On est un peu gentil, mais cela ne durera pas. Je ne peux pas tolérer ça, le haut niveau exige de la régularité. On doit constater que l'on n'est pas encore au haut niveau."

 
 

commentaires


  • oyoforever10/10/2013 11:39

    le brennus au RCT n est pas encore pour cette année je mets une grosse piece dessus... je mise sur le MHR mais on en reparlera comme vous dites... j oubliais la "finesse" pour ne pas dire pire de votre president...

  • oyoforever10/10/2013 11:37

    je ne faisais que relayais des propos des dirigeants basque d il y a quelque semaines...eux mêmes l envisage...je ne pense que ni l USO ni l'USB n ai un jour parle de fusion.. par contre ca serait tres sympa un petit derby en top14...a l'ancienne.... jeune j ai assiste a des derby chaud bouillant sur le terrain et dans les tribunes... comme avec St Claude, match arrete, barrage dans les tribunes...:)) mais c etait avant..

  • oyoforever10/10/2013 11:33

    ce qui m enerve vraiment, c 'est tout ces speudo toulonnais qui viennent donner leur avis sur des articles qui ne les concerne pas..toujours obliger de ramener vos fraises... quand je viens faire un com sur interview de laporte c est qu il parle d oyo...apres ca avait devie sur le discours minable de MB a propos d'Urios... chacun chez soi comme on dis... et nous n avons pas besoin des touristes pour remplir nos stades..