Laurent FERRERES - 17.08.2013 - Racing Metro 92 Brive - Icon Sport
 
Top 14

Brive-Bordeaux-Bègles (25-12) - Brive prouve qu'il a des tripes

Brive prouve qu'il a des tripes

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/08/2013 à 23:26 -
Par Rugbyrama - Le 24/08/2013 à 23:26
Bien plus fringuant en conquête et dans le combat, Brive s'est logiquement imposé devant Bordeaux-Bègles (25-12), qui a commis trop de fautes.
 

C'est désormais une confirmation. Déjà accrocheur lors de sa première sortie en Top 14 la semaine passée (défaite 19-14 au Racing), Brive a prouvé ce samedi qu'il faudrait bel et bien compter avec lui cette saison. Le promu s'est logiquement imposé face à une bien pâle équipe de Bordeaux-Bègles. Plus disciplinés, plus conquérants et surtout bien plus sérieux que leurs adversaires dans les secteurs importants du jeu (mêlée, touche), les Corréziens ont fait le plein de confiance (25-12). A l'inverse, les Girondins, méconnaissables par rapport à leur succès sur Toulouse le week-end passé, ont été pour le moins inquiétants.

Les Corréziens n'ont pas perdu de temps pour prendre les devants au tableau d'affichage. Dès le début de rencontre, les avants bordelais se mettaient à la faute en mêlée fermée (3-0, 10ème). Une constante durant ce match qui aura permis à Gaëtan Germain d'enquiller les points (7/9). Jamais rentrés dans la partie, les hommes de Raphaël Ibanez enchaînaient les erreurs à l'image des deux cartons jaunes récoltés en première période. Le deuxième, à l'encontre de Jefferson Poirot, est symptomatique du mal bordelais ce samedi soir. Pris par les avants brivistes sur une nouvelle mêlée, le pilier se mettait à la faute et offrait trois points de plus au CABCL (15-6, 38e).

Pas de point de bonus pour Bordeaux-Bègles

Plus incisifs au retour des vestiaires, les Bordelais ont laissé penser qu'ils avaient changé de visage. Cela n'aura duré que quelques minutes, le temps de se faire une nouvelle fois enfoncer par le pack briviste. Malgré ces innombrables maladresses et mésententes, l'UBB n'était jamais vraiment détachée au score et restait à porter de fusil. Sur les rares opportunités offertes aux visiteurs, Pierre Bernard convertissait (18-12, 57e). Mais c'est finalement, et comme prévu, sur une mêlée que le match a totalement basculé en faveur des Brivistes.

Audacieux, les coéquipiers de Mela optaient pour cette option plutôt que de prendre les points. A force de persuasion, Koyamaibole se saisissait du cuir et enfonçait Connor pour inscrire le seul essai de la rencontre (25-12, 62e). Une juste récompense tant le promu a été dominateur dans ce secteur de jeu. Et dans ce match, tout simplement. Bordeaux ne reviendra jamais au score malgré des vaines tentatives d'accrocher un bonus défensif inespéré. Brive, de son côté, a soigné son retour en Top 14 à la maison et remporté une première bataille dans la course au maintien.  

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×