James Hook - Perpignan - 26 octobre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Bilan

Bilan Top 14 - Perpignan, les illusions perdues ?

Perpignan, les illusions perdues?

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/12/2013 à 15:31 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 29/12/2013 à 15:31
Pendant les fêtes, notre site vous propose un tour d’horizon de la première partie de saison des clubs de Top 14 avec, ce samedi, Perpignan. Trop irréguliers dans ses performances et victime de blessures et suspensions à répétition, l'Usap a du mal à trouver son rythme de croisière.

LA PERF': La victoire bonifiée contre Montpellier

Ce 13 septembre, l'Usap a atteint la quasi-perfection. A l'occasion de la 6e journée, elle recevait le voisin montpelliérain et a livré un véritable récital (28-16). Offensif d'abord avec des enchaînements magnifiques et un jeu enlevé, accouchant de quatre essais au total, dont trois dans les vingt premières minutes. De maîtrise ensuite car une fois le résultat acquis, les hommes de Marc Delpoux ont géré leur avance au score pour s'assurer le point du bonus offensif. Ce jour-là, Perpignan a impressionné dans tous les compartiments du jeu: l'association Lopez-Hook comme chefs d'orchestre a fait sensation, Romain Taofifenua a constamment avancé dans l'axe et Sofiane Guitoune prouvé qu'il avait des cannes de feu. Surtout, la formation catalane a paru extrêmement complète et se posait comme candidate sérieuse aux phases finales malgré un départ mitigé.

LA CLAQUE: Le Stade français fait tomber Aimé-Giral

Dès la 2e journée, Perpignan a chuté à domicile. Le calendrier pouvait sembler idéal avec deux réceptions pour débuter la saison mais après un succès contre Castres (26-23), l'Usap s'est inclinée sur sa pelouse face au Stade français (27-28) au terme d'un match qu'elle a pourtant dominé. En marquant trois essais, soit deux de plus que son adversaire, l'équipe de Marc Delpoux pensait être à l'abri d'une désillusion mais en raison d'une trop grande indiscipline, elle est restée longtemps sous la menace des hommes de la capitale. Et elle s'est faite crucifier à la toute dernière minute sur un drop-goal de Jules Plisson. Cruel épilogue. Surtout que les Catalans traînent désormais ce revers comme un boulet. Victime d'une hécatombe de blessures, de l'absence des internationaux et de suspensions à répétition, l'Usap demeure fragile aujourd'hui.

L'HOMME EN FORME: James Hook

On pensait que l'arrivée de Camille Lopez pourrait lui faire de l'ombre. Ce ne fut absolument pas le cas. Décalé à l'arrière pour les besoins de la communauté, le Gallois a prouvé qu'il restait un chef d'orchestre hors pair et le patron de la ligne de trois-quarts perpignanaise. Même quand les choses tournent mal, comme lors de la lourde défaite à Brive (6-31) où il fut le seul Catalan à évoluer à son niveau. Auteurs de sorties convaincantes à répétition, régulier dans les tirs au but, tranchant sur ses relances et toujours juste dans sa vision du jeu, il a été l'homme fort de la première partie de saison de l'Usap. Si bien qu'alors qu'on croyait ne plus le revoir sous le maillot du XV du Poireau, il a été rappelé en équipe nationale pour les tests d'automne. Capitaine quand Guiry et Guirado sont absents, il a prolongé son bail à Perpignan pour le plus grand bonheur de ses dirigeants et de son staff. Et avec la blessure de Lopez jusqu'à la fin de saison, Marc Delpoux compte plus que jamais sur James Hook.

 
 

commentaires


  • LouBiarnes31/12/2013 18:35

    Pour le joueur en forme j'aurai mis Wandile Mjekevu!!

  • francis3930/12/2013 11:49

    Au vu du match d'hier après-midi (29/12, 15h), ne rien marquer en jouant à 15 contre 13, après les suspensions des parisiens cela devient quand même inquiétant ! NON !

  • Toph6630/12/2013 00:26

    Doit-on commenter aussi le match du RCT au RCF ??? 😁