Top 14 -  - Bilan

Bilan Stade français: Nouvelle ère

Pendant les fêtes, notre site vous propose un tour d’horizon de la première partie de saison des clubs de Top 14 avec, aujourd’hui, le Stade français. Fort d’un nouveau staff, de recrues au rendez-vous et de jeunes talents arrivant à maturation, le Stade français semble avoir terminé sa mue. Et se pose en candidat légitime à une place qualificative.

 
Stade français: Une nouvelle ère - Rugby - Top 14DPPI
 

LA PERF': Le Stade français inflige un zéro pointé au champion d’Europe

Etrillés par Bordeaux-Bègles à Chaban-Delmas en cette fin du mois de novembre, les joueurs du Stade français font grise mine. Pourtant conscients d’avoir essuyé de lourds revers ces dernières saisons au cours de leurs voyages en Gironde, les Parisiens s’y rendaient avec les meilleures intentions. Mais une fois de plus, ils ont sombré, 45-23. Et à l’horizon se profile la venue de Toulon, le champion d’Europe en titre. Après un première mi-temps particulièrement tendue et équilibrée, les Parisiens prennent petit à petit l’ascendant par l’intermédiaire de la botte de Julien Dupuy. La délivrance viendra finalement d’une fulgurance du jeune ouvreur Jules Plisson, auteur d’un essai à l’heure de jeu, avant que le centre Geoffrey Doumayrou ne corse l’addition sur la sirène (23-0).

LA CLAQUE: la déroute castraise

Le championnat en est à sa quatrième journée et le Stade français, autrefois si décevant loin de ses bases, semble avoir changé. Après une courte défaite à Grenoble (16-19), les Parisiens créent la sensation en s’imposant à Aimé-Giral dès la deuxième journée (28-27), avant d’étriller les Biarrots (38-3). Fort de ces succès, les Soldats roses débarquent dans le Tarn avec l’envie de se jauger face au champion de France, avec cependant plusieurs absences à des postes clés (Papé, Rabadan, Bonneval sur le banc, le centre Bosman promu ouvreur). Finalement, les hommes de Gonzalo Quesada quitteront le Tarn avec des doutes et une large défaite, 38-10. Six essais encaissés, dont un doublé du centre Rémi Lamerat. Ce revers eut au moins le mérite de réveiller les consciences, puisque les Parisiens enchaînèrent ensuite sur une série de quatre victoires.

L'HOMME EN FORME: Rabah Slimani

On imagine déjà la réponse de Rabah Slimani à ses proches qui lui demanderont ses vœux pour 2014: "Pareil qu’en 2013 !" s’exclamera peut-être le pilier parisien. 2013, une grande année pour sa carrière de rugbyman, puisqu’elle marque le début de son aventure avec le XV de France. Et quels débuts ! Un match chez lui, au Stade de France, contre les All Blacks ! Une consécration qui récompense le travail qui l’a mené au statut de titulaire indiscutable au Stade français où, avec l’ex Leinstermen Heinke Van der Merwe, lui aussi excellent, fait les beaux jours de la mêlée parisienne. Pourvu que ça dure!

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |