Top 14

Benoît Paillaugue (Montpellier): "Cela va être difficile à Biarritz"

Le demi de mêlée de Montpellier, Benoît Paillaugue, ne cache pas ses ambitions: revenir de Biarritz avec une victoire pour son club.

 
Paillaugue: "Nous allons à Biarritz avec des intentions" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Êtes-vous satisfait du résultat nul de Montpellier face au RCT (22-22) ?

Benoît PAILLAUGUE: On est forcément déçu du résultat, parce qu’on avait le match en mains et qu’on se fait reprendre au score. On est quand même satisfait du contenu, parce qu’on a tenu tête au champion d’Europe. Il y a eu beaucoup d’intentions de jeu et notre huit de devant a sorti un gros match.

Ce sont, pour vous, les principaux points positifs de cette rencontre ?

B.P: On a réussi à faire de bons mouvements et un bon match sur pas mal de secteurs de jeu comme la mêlée, la touche, les mauls. On a aussi marqué un bel essai, même s’il y en a un refusé pour eux. Dans l’ensemble, nous avons eu pas mal d’occasions de marquer. Il y a quand même des satisfactions, au-delà du résultat.

Qu’est-ce qui a manqué à Montpellier pour l’emporter face à Toulon et quels éléments doivent être corrigés pour la suite de la compétition ?

B.P: Le point négatif, c’est qu’à chaque fois qu’on a réussi à marquer trois points, on est revenu dans notre camp et on a repris des pénalités. Il va falloir qu’on travaille là dessus, que l’on sorte mieux de notre camp. On a aussi laissé tomber trop de ballons. Ce sont des petits réglages sur lesquels il faut travailler pour les prochains matchs.

Dans quel état d’esprit êtes-vous pour aborder le déplacement à Biarritz?

B.P: Ils se sont inclinés chez eux pour leur premier match de championnat. On s’attend à un combat rude. Les Biarrots vont vouloir sortir un gros match devant leur public pour se rattraper de leur première journée. Ça va être un match compliqué. Nous, on y va avec des intentions. On joue chaque match pour le gagner. Même si on sait que ça va être difficile.

Concernant votre concurrence avec Jonathan Pelissié au poste de numéro 9, comment envisagez-vous la saison?

B.P: On s’y attendait, on est deux joueurs qui se ressemblent un petit peu. Jonathan a de l’avance sur moi pour le moment, il a fait des bons matchs amicaux, il a sorti un bon match contre Toulon. Moi, je suis rentré 25 minutes. Je n’ai pas eu la préparation physique que j’aurais voulu avoir puisque je m’étais blessé à une cheville, donc je n’ai pas beaucoup joué pendant les matchs amicaux. Après, c’est bien pour l’équipe d’avoir deux joueurs à la mêlée, des buteurs. Et puis la saison va être longue, on va avoir besoin de tout le monde: on verra bien comment ça avance, comment les coachs vont faire. En tout cas pour l’instant, je ne me prends pas trop la tête avec ça.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |