Top 14 - - Montpellier

Top 14, MHR, Anthony Floch: "Il faut qu’on arrive à imposer notre jeu et ne pas les laisser espérer"

A quelques jours de la réception du coriace promu oyonnaxien, toujours en quête d'un premier succès à l'extérieur, l'arrière montpelliérain Anthony Floch a reconnu se méfier de l'USO.

 
Floch: "Oyonnax mérite largement sa place dans ce Top 14" - Rugby - Top 14DPPI
 

Vous recevez Oyonnax ce week-end. Vous attendez-vous à un match piège comme face à Brive ?

Anthony FLOCH: Justement, on va essayer d’éviter de reproduire le même match que contre Brive. On avait quand même creusé l’écart assez tôt, avec 30 points d’avance et malheureusement on s’est relâché. Mais là, je ne pense pas que ce soit le même match, Oyonnax n’a jamais pris 30 points comme cela. C’est difficile de les manœuvrer, ils sont vraiment vaillants... En tout cas, on ne les prend pas à la légère et on va bien se préparer.

Oyonnax est-elle une équipe qui a du mal à voyager ?

A.F.: Ils n’ont pas remporté de match à l’extérieur mais ils se sont toujours accrochés, ils ramènent souvent des points de bonus défensif donc il faudra faire attention. Mais après leurs prestations contre Clermont et contre Toulon même si c’était à domicile, on sait qu’on aura à faire à belle équipe qui mérite largement sa place dans ce Top 14.

Le secteur de la conquête est leur point fort ?

A.F.: Il sont très solides dans le domaine de la conquête. C’est une équipe qui met beaucoup de cœur, on l’a encore vu ce week-end. C’est vraiment impressionnant, après il faut qu’on arrive à imposer notre jeu et ne pas les laisser espérer.

  Ce match permettra de voir où nous en sommes 

Le bonus défensif pris au Stade français vous donne-t-il plus de confiance ?

A.F.: Oui, en revoyant le match, je ne dirai pas que ce point fait notre bonheur mais il était important de le prendre. Nous sommes toujours dans les premiers et on le sait, il est plus facile de travailler quand on est en haut du classement qu’en bas. Donc c’est positif pour la confiance.

Il y a quelques temps, vous ne l’auriez pas décroché ?

A.F.: Peut-être. On a beaucoup parlé entre nous, nous avons fait un non-match à Perpignan, on ne voulait pas reproduire la même chose et laisser cinq points à notre adversaire. On s’est accroché et quand Paris a marqué son deuxième essai on a su revenir derrière et défendre comme il faut. Sur la dernière action qui dure plus de deux minutes, on n’a pas lâché un mètre de terrain pour repartir avec ce point de bonus défensif. Parfois, il faut se satisfaire de cela.

Vos dernières performances face à Toulouse et Clermont vous permettent d’être plus sereins avant ce match ?

A.F.: On verra bien après Oyonnax si on retombe dans nos travers ou si on est capable d’enchainer une troisième grosse prestation. C’est un peu notre paradoxe. On est capable de faire de grosses performances contre de soit disant grosses équipes et des mauvais matches contre des équipes soit disant plus faibles. Ce match permettra de voir où nous en sommes.

Est-ce un excès de confiance de juger des équipes plus fortes que d’autres ?

A.F.: Non je pense pas. C’est sûr qu’on a peut-être plus peur de Toulouse et Clermont que des autres équipes. Pendant ces rencontres, on met peut-être encore plus d’envie, on fait le mètre qu’on aurait pas fait contre les autres. C’est difficile à expliquer mais nous verrons ce week-end si nous sommes capables de reproduire de belles prestations et d’enchainer.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |