Deception Pascal Papé - toulouse stade français - 5 octobre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

9e journée Top 14, Stade toulousain-Stade français, l'antisèche: Dur retour sur Terre pour Paris

Dur retour sur Terre pour les Parisiens

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/10/2013 à 00:10 -
Par Rugbyrama - Le 06/10/2013 à 00:10
TOULOUSE-STADE FRANCAIS (28-10), L'ANTISECHE: notre analyse, nos choix, notre mauvaise foi. Lors du clasico, les Parisiens sont clairement passés à côté de leur match.

LE JEU

Leaders avant cette neuvième journée et vainqueurs convaincants des Montpelliérains, les Parisiens n’ont pas réussi à reproduire leur performance contre Toulouse ce samedi. Absents des débats lors du premier acte, ils auraient pu profiter du carton jaune reçu par le jeune Gaël Fickou après un plaquage à retardement sur Hugo Bonneval. Mais, au lieu de cela, les coéquipiers de Pascal Papé auront pris un nouveau coup derrière la tête avec l’essai d’Huget au retour des vestaires (41e). Une supériorité numérique qui n'aura donc pas été bénéfique, au contraire même. Et même quand Plisson contrait McAlister pour aller marquer, la machine parisienne n'aura pas réussi à se mettre en marche. Clairement, les hommes de Gonzalo Quesada n'ont pas livré la prestation qu'ils souhaitaient. Et le choc des Stades aura donc été globalement à sens unique.

LES JOUEURS

Auteur d’un triplé et par la même occasion de ses premiers essais de la saison avec Toulouse, l’ailier Yoann Huget a été l’un des grands hommes de la rencontre. Placé à l’arrière, Maxime Médard s’est montré également très en jambes et inspiré, comme l’atteste sa passe au pied pour l’essai d’Hosea Gear lors du premier acte. Hormis un plaquage à retardement sur Hugo Bonneval, le centre Gaël Fickou a montré de bonnes aptitudes, associé à un Florian Fritz précieux en défense. Si la première ligne toulousaine avait été secouée à Perpignan, elle a répondu présent avec en point de mire Census Johnston et Christopher Tolofua, très actifs et disponibles dans le jeu courant. Grosse forme pour le troisième ligne Yannick Nyanga, perforant la défense dans son style caractéristique et servant Huget sur un plateau lors du troisième essai des Rouge et noir. Pas dans un bon soir, Luke McAlister aura livré une copie peu habituelle. Contré sur un coup de pied, il a offert un essai à Plisson. Ce fut mieux pour son compère de la charnière, Jean-Marc Doussain.

Du côté parisien, la soirée a été contrastée en conquête, avec notamment huit lancers perdus en touche pour les talonneurs Laurent Sempéré et Aled De Malmanche. Au contraire, le pack a globalement apporté des satisfactions aux Parisiens. Et si Pascal Papé s'est démené en deuxième ligne, ses compères du pack ont été dominés dans le combat. Plus discret qu’à son habitude, l’ouvreur Jules Plisson n’a pas réussi à trouver la solution pour mettre à mal la défense toulousaine. Son principal fait d'arme aura été son contre sur le coup de pied de McAlister, suivi par son essai. A la mêlée, Jérôme Fillol a été en difficulté et l’entrée en jeu de Julien Dupuy a semblé donner un coup de boost au Stade français. Sur son aile, Hugo Bonneval a tenté de prendre à défaut les Toulousains, mais il a été assez bien cadenacé. Les absences d’Alexandre Flanquart en deuxième ligne et de Sergio Parisse en troisième ligne auront été préjudiciables pour Paris, c’est indéniable.

Panoramic

LE TOURNANT QUI N’A PAS EU LIEU: Paris n'enlève pas le bonus à Toulouse

80e: Dominés durant la quasi-totalité de la rencontre, les Parisiens n’ont eu que rarement l’occasion de faire basculer le score en leur faveur. En fin de match, l’objectif était donc clair  : marquer pour au moins priver Toulouse du bonus offensif, Juste après la sirène, les joueurs de la Capitale étaient dans les 22 mètres adverses. Plisson servait Arias qui avait un surnombre à jouer à l’extérieur. Bien plaqué par Fickou, il tentait de dynamiser en donnant en tombant le ballon à Papé, arrivé au soutien. Surpris par la passe, il commettait un en-avant et les Toulousains pouvaient souffler, le bonus dans la poche.

LE TWEET POLEMIQUE

Sur le troisième essai de Yoann Huget, l’Italien Marius Mitrea a fait appel à la vidéo afin de déterminer si la dernière passe de Jean-Marc Doussain était en-avant. Un de ses assistants avait jugé cette transmission illicite, l’arbitre vidéo n’arrivera pas à dire qu’il y avait "clairement" en-avant. Dans le doute, le directeur du jeu a donc pris la décision d’accorder l’essai. Pas du goût de Sergio Parisse, le troisième ligne italien du Stade français, spectateur de la rencontre.

LA STAT

25.-Dire que les Toulousains sont redoutables à Ernest-Wallon est un doux euphémisme. Car dans leur antre, les Haut-Garonnais ont été sans pitié avec leurs adversaires depuis le début de saison. En cinq rencontres, les hommes de Guy Novès ont pris le bonus offensif à chaque fois. Leurs victimes  : Bayonne (40-3), le Racing Métro (30-6), Biarritz (31-7), Castres (26-9) et donc désormais le Stade français (28-10).

LA DECLA: Pascal Papé (deuxième ligne du Stade français)

"Félicitations à eux mais franchement, je ne suis pas satisfait. On n'est jamais rentré dans le match. On a fait trop d'erreurs, trop de ballons tombés. A part la mêlée, je ne retiens pas grand chose. La touche a été très mauvaise. Pour faire un coup à Toulouse, il faut être meilleurs dans tous les secteurs et cela n'a été le cas que dans un seul."

 
 

commentaires


  • JauzionY08/10/2013 15:29

    Quand on aura recuperé nos premières lignes blesses ou en 4 nation t'inquiètes pas que ça sera plus facile a l'extérieur pour nous

  • rene0155007/10/2013 21:44

    Pour l'instant comme bien d'autre dans se début de championnat, on en reparlera après la Hcup.

  • campashi07/10/2013 10:18

    Je suis d'accord avec pas mal de commentaires. Toulouse a fait un bon match puisque victoire au bout, et j'en suis ravi. C'est toutefois à chaque fois la même chose, l'histoire de la poule et de l'œuf, Toulouse fait un bon match parce que Paris passe à côté, ou Paris passe à côté parce que Toulouse fait un bon match ???? En tout cas une chose est sûre, et je n'ai rien contre le joueur, mais Pape a été insupportable sur le terrain, de l'anti jeu de la première a la dernière minute, les mains et les pieds qui traînent à chaque regroupement, tirages de maillots et j'en passe. Je sais de quoi je parle j'étais au stade et j'ai reçu le match que j'avais enregistré, on ne voit pas tout à la télé... Je pense qu'il a eu de la chance de ne pas prendre un mauvais coup... Je suis content pour la ST et je croise les doigts pour la suite, et j'espère que le SF va se reprendre, avec ses bons jeunes, Plisson et Bonneval en tête.