Matt Giteau - Toulon Clermont - 5 octobre 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - 9e journée en bref

9e journée Top 14 en bref - A Grenoble la sensation, à Giteau les lauriers

A Grenoble la sensation, à Giteau les lauriers

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 06/10/2013 à 18:54 -
Par Midi Olympique - Le 06/10/2013 à 18:54
Le gros coup de Grenoble au Racing, les vingt points de Giteau, la série noire de Biarritz ou la frustration d'Urios... La 9e journée de Top 14 en bref.
 

EN HAUSSE

Grenoble

Les hommes de Fabrice Landreau ont réalisé l’exploit de cette 9e journée. Avec une équipe quelque peu remaniée, les Grenoblois sont sortis vainqueurs de la pelouse du Racing Métro (20-22). Après la contreperformance du match nul à domicile face à Brive, le FCG se relance idéalement. Sur la sirène, grâce à sa botte, Valentin Courrent a offert la victoire aux siens, plongeant les Franciliens dans le doute.

EN BAISSE

Le Stade français

Invaincus depuis quatre journées, les Parisiens ont chuté à Ernest-Wallon. Les coéquipiers de Rabah Slimani se sont inclinés 28-10 et ont concédé quatre essais. Ils rendent également leur fauteuil de leader du Top 14. Pour rester accroché au wagon de tête, le Stade français devra se relancer lors de la prochaine journée, au Stade de France, face au Racing Métro. Mais pour cela, il faudra attendre la fin du mois d'octobre.

LE JOUEUR

Matt Giteau (Toulon)

Auteur d’un sept sur huit (six pénalités, une transformation), le polyvalent australien a inscrit vingt des vingt-cinq points de son équipe. Grâce, en grande partie à son jeu au pied, le Rugby club toulonnais s'est imposé 25-19 face à Clermont. Replacé au poste de demi d’ouverture, Matt Giteau a très vite pris le dessus sur son adversaire du jour: Brock James. L’Auvergnat est passé totalement à côté de son match, oubliant douze points au pied.

L'ESSAI

Andrew Malei (Brive)

Brive marche sur l’eau. A domicile, les coéquipiers d’Arnaud Mignardi se sont imposés 34-0 face au champion de France en titre, le Castres olympique. L’essai du bonus offensif représente toute la force briviste. A dix mètres de l’en-but adverse, Sisa Koyamaibole héritait d’un ballon. Il partait en travers, raffûtait deux adversaires, échouait à quelques centimètres de la ligne mais transmettait à Andrew Malei. Le centre ne se faisait pas prier, franchissait la défense et s’écrasait dans l’en-but.

LA STAT

7

Septième revers consécutif pour les hommes de Didier Faugeron. Le Biarritz Olympique ne parvient pas à stopper l’hémorragie. Vendredi soir, en ouverture de la 9e journée, les Basques ont été battus sur leurs terres par Perpignan. Bien pire, les Rouge et Blanc ont concédé leur quatrième défaite à domicile. Le BOPB est plus que jamais lanterne rouge du Top 14, avec seulement huit points.

LA DECLA

Christophe Urios (manager d’Oyonnax)

"On a subi en mêlée, sur les ballons portés et également en touche. Il faut que l'on change, on ne peut pas se contenter de faire un match sur deux. Quand on prend 45 points à l’extérieur, je ne vois pas ce qui est sévère. On ne peut pas se permettre de jouer par intermittence. On est un peu gentil, mais cela ne durera pas. Je ne peux pas tolérer ça, le haut niveau exige de la régularité. On doit constater que l'on n'est pas encore au haut niveau."

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×