Antonie Claassen - castres racing metro - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14 > - Castres

8e journée Top 14 - Castres "sous pression"

Castres: Un succès loin d'être parfait

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/09/2013 à 15:07 -
Par Midi Olympique - Le 30/09/2013 à 15:07
Les Castrais se sont fait peur à Pierre-Antoine face à un Racing ambitieux. Mais les champions de France ont  finalement su s’imposer et signent leur quatrième victoire de la saison (19-15).
 

Samedi, Castres recevait le Racing Métro sur ses terres. Au-delà du retour auréolé d’émotion du duo d’entraîneurs Laurent Labit et Laurent Travers dans leur ancien club, cette rencontre opposait deux prétendants légitimes aux phases finales. D’un côté, le champion de France en titre, invaincu à domicile depuis le début de la saison. De l’autre, le Racing Métro 92, fort de trois victoires consécutives, dont un succès à Bayonne lors de la sixième journée de championnat (16-19). Au terme d’un match à deux visages, les coéquipiers de Rory Kockott ont su s’imposer grâce à leur réalisme.

Le troisième ligne centre Antonie Claassen ne peut que concéder à l’issue de la rencontre: "On a été mis sous pression". Ayant écopé d’un carton jaune dans les ultimes minutes de la rencontre, le joueur botte en touche lorsqu’il est interrogé sur la légitimité de cette sanction: "C’est l’avis de l’arbitre, voilà tout", déclare-t-il. Mais cette expulsion intervient au terme d’une seconde mi-temps bâclée. "Nous nous sommes arrêtés de jouer", avoue l’international français. Ce match, un véritable test face à des Racingmen qui trouvent progressivement leurs repères dans le championnat à l’image de leur ouvreur Jonathan Sexton, a finalement tourné en faveur des Castrais. Et permet aux hommes de David Darricarrère de se rassurer. Mais les joueurs de Castres ne sont pas tout à fait sereins, à l'instar de Claassen: "Cala va être aussi dur à Brive. Aujourd’hui, on ne réussit pas à marquer. Il va falloir se concentrer".

Talès: "Garder l'état d'esprit"

Rémi Tales, demi d’ouverture du Castres Olympique, dresse le même bilan à la suite de la courte victoire de son équipe: "On réalise une bonne première mi-temps et pour autant, on n’arrive pas à concrétiser. Il faut garder l’état d’esprit que l’on a eu pendant ces quarante premières minutes, avec notre volonté de faire des passes. On a réussi à rester solidaires, on a voulu occuper le terrain. Mais on a été trop pénalisés et particulièrement en mêlée". Également perturbés sur leurs lancements de jeu et indisciplinés dans les regroupements au sol, les Castrais n’ont pas pu développer leur attaque face à une défense francilienne en place. En déplacement à Brive la semaine prochaine, les champions de France en titre devront redoubler d’efforts et de concentration pour espérer décrocher leur première victoire à l’extérieur de la saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×