Traille - Biarritz Grenoble - novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

7e journée Top 14 - BOPB-Grenoble (21-27): Biarritz en état de choc

Biarritz en état de choc

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/09/2013 à 21:20 -
Par Midi Olympique - Le 21/09/2013 à 21:20
Déjà lanterne rouge du classement, les Basques ont été surpris par les Grenoblois dans leur antre d'Aguilera (21-27). Biarritz est au plus mal.

C’est un gros coup réalisé par Grenoble. Par contre pour Biarritz, c’est une longue saison qui s’annonce. Dans une partie sous tension, les Grenoblois, malgré leur indiscipline, ont su tirer parti de la fébrilité biarrote en l’emportant 27-21. Des Isérois qui décrochent leur première victoire à l’extérieur depuis un an et réalisent dans un même temps le carton plein en décrochant le point de bonus offensif. Biarritz, malgré un sursaut en début de seconde période, ne peut se consoler qu’avec le bonus défensif.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que les deux formations ont joué avec les nerfs de leurs supporters avec un chassé-croisé au score durant toute la partie. Dans une première mi-temps hachée, Grenoble se montrait dominateur et efficace sans forcer son talent. Et ce malgré une infériorité numérique et quelques approximations. Biarritz, pour sa part, sous pression et fébrile, s’en remettait à ses avants multipliant les ballons portés pour scorer. Mais cela ne suffisait pas pour venir à bout du pragmatisme isérois qui marquait deux essais dans ce premier acte via Nicolas et Edwards. Distancés au tableau d’affichage (9-17), les Basques rentraient aux vestiaires sous les sifflets d 'un public, déjà résigné.

Une sortie de Yachvili décisive

Au retour de la pause, le Biarritz olympique se réveillait enfin et le stade Aguiléra avec. Les hommes de Didier Faugeron semblaient retrouver de leur allant notamment en conquête. S’entamait alors une folle remontée au score via le pied de Yachvili (18-17). Deux cartons jaunes plus tard du côté de Grenoble et Biarritz avait son destin en main. Mais, pour une équipe en doute, le seul changement peut fait faire tout basculer. Et à Aguiléra, c’est la sortie de Yachvili qui laissait orphelin le Biarritz olympique. Une occasion trop belle pour les Grenoblois qui, une fois de plus, se montraient efficaces en marquant un troisième essai via Bernard, scellant définitivement le sort des Biarrots (21-27).

Avec cette première victoire à l’extérieur en un an et le bonus offensif en prime, les Grenoblois, ont sans doute réalisés une performance de choix qui pourrait compter en fin de saison. Reste désormais à confirmer lors de la réception de Brive. Pour Biarritz, malgré le bonus défensif, c’est un coup de plus sur la tête avec une troisième défaite à domicile en seulement sept journées. Désormais, il faut trouver des solutions du côté du Pays basque. Rien de mieux alors qu’un derby contre Bayonne pour enfin lancer sa saison.

 
 

commentaires


  • rital6623/09/2013 18:28

    Le top 14 n'est pas finit, Biarritz n'est pas mort, rien n'est perdu car cette annee le top 14 est elevé, peut être qu'il manque Imanol mais je pense que les Biarrots vont remonter dans le classement. La saison passée tout le monde voyait l'usap en pro d2. Malgrés tout bravo à Grenoble pour sa prestation.

  • Toph6623/09/2013 00:39

    Ah, t'es militaire ??? Ok. Usapsince doit l'être aussi...

  • Tithy22/09/2013 14:03

    @wewes , J'ai du mal à comprendre pourquoi le Top 14 sans Biarritz est inconcevable ! Biarritz n'est pas le centre du monde que je sache ...