Dewald Duvenage - perpignan - 4 septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

6e journée Top 14, Usap-MHR, analyse statistique: Vingt minutes ont suffi à Perpignan...

Vingt minutes ont suffi à l'Usap...

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/09/2013 à 21:42 -
Par Rugbyrama - Le 13/09/2013 à 21:42
En marquant trois essais en à peine vingt minutes, les Perpignanais ont rapidement plié la rencontre face aux Montpelliérains (28-16). L'analyse statistique.
 

La moitié d'une mi-temps, voilà le temps qu'il aura fallu aux Perpignanais pour s'offrir le scalp des Montpelliérains ce vendredi à Aimé-Giral (28-16). Seule formation invaincue du marathon des trois matchs de championnat en neuf jours, Montpellier avait marqué les esprits la semaine passée en corrigeant le Stade toulousain (25-0). Mais la vérité d'une semaine n'est pas forcément celle de la suivante, surtout depuis le début de cette saison. Et si aucun point n'a été inscrit durant les huit premières minutes, l'essai rusé de Dewald Duvenage (8e) aura eu le don de libérer les Catalans à domicile. Il était imité deux minutes plus tard par Justin Purll, à la conclusion d'un essai incroyable de cent mètres alors que l'ailier Sofiane Guitoune plantait une troisième banderille au MHR (20e). Malgré une occupation des vingt-deux mètres adversaires pourtant favorable aux hommes de Fabien Galthié à la mi-temps (1'28 contre 1'03), la messe était dite.

Plus pénalisés que leurs adversaires du soir (13 fautes contre 8), les Usapistes sont parvenus à soigner leur copie grâce à une conquête très propre. En touche, les deux talonneurs Guilhem Guirado et Romain Terrain ont assuré leurs lancers (88.8%) alors que le pack catalan a tenu bon sur ses introductions (75%). Avec une plus grande réussite dans ses tentatives au pied, James Hook aurait même pu aggraver le score (37.5 %). Mais qu'importe, le bonus offensif dans la poche, Perpignan a de quoi se satisfaire ce vendredi. Avec onze en-avant au total et zéro point ramené du voyage à Aimé-Giral, la soirée est à oublier du côté montpelliérain. Et Fabien Galthié, le manager du MHR de conclure avec une pointe d'humour: "C'était Noël avant l'heure. On apporté des cadeaux qu'on a mis sur le terrain, sous le sapin, il aurait fallu aller les chercher. Et, eux, ils ont ouvert les cadeaux".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×