Reihana - Bordeaux - 17 aout 2013 - Icon Sport
 
Top 14

6e journée Top 14 - UBB-Oyonnax (35-10) - Bordeaux-Bègles chante sous la pluie

Bordeaux-Bègles chante sous la pluie

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/09/2013 à 21:17 -
Par Midi Olympique - Le 14/09/2013 à 21:17
Sur une pelouse humide, l'UBB s'est montrée efficace pour marquer pas moins de cinq essais à Oyonnax (35-10) et décrocher ainsi un succès bonifié.
 

Voilà une victoire qui va faire énormément de bien à l'Union Bordeaux-Bègles ! Les Girondins étaient en effet sous pression avant ce match, après deux défaites consécutives dont une à domicile contre Montpellier. Le club du président Laurent Marti donnait des signes d'inquiétudes: avec seulement cinq essais inscrits depuis le début du championnat, l'attaque bordelaise n'était que l'ombre de ce qu'elle avait pu montrer les saisons précédentes.

Les spectateurs ont toutefois très vite vu qu'il n'y aurait aucun suspense dans ce match contre Oyonnax. Une entame de folie des joueurs girondins, qui appuyaient sur l'accélérateur dès le coup d'envoi et voyaient Connor (5e, 7-0) et Talebula (12e, 14-0) mettre leur équipe sur orbite. Avec un Pierre Bernard royal à la baguette et dans son jeu au pied (13 points), Bordeaux-Bègles se mettait définitivement à l’abri par le centre Julien Rey (33e, 21-7) et menait déjà largement à la mi-temps.

Bordeaux-Bègles en patron

De son côté, Oyonnax se montrait beaucoup trop brouillon et indiscipliné pour espérer faire un résultat. Pourtant, le promu donnait une belle réplique aux Girondins en début de match, avec un pack conquérant et un essai logique de Nemecek (14e). Mais passé l'essai, plus rien ou presque. Le pack des Alpes, si puissant d'habitude en mêlée, se faisait proprement dominer par une mêlée girondine euphorique. L'UBB obtenait pénalité sur pénalité dans l'épreuve de force et le huit de devant bèglais se permettait même de traîner son homologue sur 15 mètres en seconde période. Comble de la soirée cauchemar, Oyonnax perdait ses nerfs et récoltait deux cartons jaunes (54e pour Jenneker, 67e pour Browne). Deux périodes d'infériorité numérique dont profitait l'UBB pour inscrire deux nouveaux essais, par Connor pour le doublé (56e, 28-10) et Madaule (68e, 35-10, score final).

Une victoire totalement logique et probante pour Bordeaux-Bègles, qui a dominé son sujet de bout en bout et s'est assuré d'une domination de tous les instants dans ce match. La performance de l'ensemble du pack et de la première ligne en particulier est par ailleurs à souligner. Oyonnax, de son côté, n'a pas mis les ingrédients nécessaires dans cette partie pour espérer exister au score.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×